leral.net | S'informer en temps réel

Ndèye Fatou Ngoné Sarr, tante du présumé meurtrier: « Samba Sow a reçu 11 plats empoisonnés en prison et des… »


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Janvier 2020 à 20:31 | | 0 commentaire(s)|

Ndèye Fatou Ngoné Sarr, tante du présumé meurtrier: « Samba Sow a reçu 11 plats empoisonnés en prison et des… »
« Mon neveu Samba Sékou Dia Sow ne cesse de recevoir des menaces de mort. La dernière date du 8 novembre dernier. En plus, on a introduit pour lui des plats toxiques à 11 reprises, à la prison de Rebeuss où il est détenu. A la suite de lettre qu’il m’a envoyée, je suis allée finalement voir le régisseur pour lui demander de veiller sur la sécurité de Samba, sinon il allait mourir en détention. On lui disait ‘’tais-toi ou on vous tue’’ », a avancé la tante du présumé meurtrier de Fatoumata Mactar Ndiaye, égorgée le 19 novembre 2016 à Pikine.

Ndèye Fatou Ngoné Sarr de laisser entendre, devant la Chambre criminelle de Dakar, ce mardi : « Il y a des non-dits dans le dossier. Monsieur le juge, je vous demande de mener des enquêtes approfondies, pour arrêter les véritables coupables, quels que soient les postes de responsabilité qu’ils occupent dans ce pays. Parce que nul n’est au-dessus de la loi. Fatoumata Mactar Ndiaye ne mérite pas de mourir de cette sorte ».

Avant de soutenir : « Le régisseur m’a informée que la personne qui venait en prison pour voir Samba Sow et lui amener de la nourriture, est un policier travaillant au commissariat central de Dakar sans autre précision ».

Le juge et le parquet : « Samba Sow manipule l’opinion publique »

La dame sera très vite recadrée par le président de la Chambre criminelle de Dakar et l’avocat général, Saliou Ngom. « Samba Sow manipule l’opinion publique. Depuis l’éclatement de cette affaire, il ne fait que citer des noms en les accusant d’avoir commandité l’assassinat de Fatoumata Mactar Ndiaye. Ceci à travers de messages vocaux et lettres. Cette manipulation ne va pas prospérer ici. C’est parce qu’il est votre neveu que vous le défendez. Il faut dire la vérité et si vous n’êtes pas témoin des faits, il faut vous taire au lieu d’essayer de le tirer d’affaire de cette façon », a indiqué le juge.

Le parquetier d’abonder dans le même sens : « Samba Sow envoie des lettres à tout le monde même au président de la République. Nous, juges, on en reçoit souvent. C’est dans ses habitudes. Il ne veut pas assumer ses actes ».




Awa FAYE - Seneweb.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos