leral.net | S'informer en temps réel

Ngékhokh : les impactés de l'autoroute accusent Ageroute et les Chinois d’expropriation via bulldozer... sans indemnisation


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Mars 2018 à 12:54 | | 0 commentaire(s)|

Des voix de contestations se sont élevées à Ngekhoh pour accuser Ageroute et les Chinois d’expropriation par force sans dédommagement sur des terrains jadis occupés par des populations riveraines et qui impactaient la construction de l’autoroute. Des arbres ont été coupés.
 
« C’est des terrains, mais Ageroute et les Chinois ont pris leurs terrain par force, alors que l’Etat promet depuis des mois les indemnisations des déguerpis de Nguekokh », nous souffle une source anonyme.
 
Avant d’ajouter « sans avoir indemnisé 7 propriétaires sans avoir leur consentement et sans même les avoir prévenus, les bulldozers sont en train depuis midi (NDLR aujourd’hui) de rentrer par la force chez les gens et de tout démolir sur leur passage, tuant le bétail et un accident a même été évité. En effet, un gardien qui s’opposait à ces intrusions illégales a failli se faire écraser par un bulldozer »
 
Pour rappel, « la construction de l’autoroute à péage AIBDMBOUR-THIES longue de 55 km est destinée à assurer la connexion à l’Autoroute à péage de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), de la Zone Economique Spéciale Intégrée de Diass (ZESI), ainsi que des villes limitrophes de Mbour et Thiès. Pour la mise en œuvre de cet important projet, l’option privilégiée par l’Etat du Sénégal était de réaliser, par d’autres ressources, le prolongement de l’autoroute audelà de la concession de la liaison autoroutière entre Dakar et l’AIBD.
 
Compte tenu de la nécessité de disposer d’un projet global qui aura d’importantes retombées économiques pour les populations vivant dans la zone d’influence du projet et eu égard à l’ouverture prochaine de l’AIBD, la poursuite et la finalisation du projet jusqu’à Mbour, d’une part, et Thiès, d’autre part, deviennent impératives. La consistance des travaux objet du contrat clé en main comprend les études, les travaux et les équipements complets de l’autoroute à péage.
 
 Le projet d’un coût de 470 722 965. 20 Dollars US est financé par l’Etat du Sénégal et Exim Bank China. Au 31 décembre 2016, le taux d’avancement physique global des travaux est estimé à 50% (des terrassements généraux jusqu’au niveau de la chaussée). Il convient de noter que le tronçon AIBD – Sindia long de 18 km est déjà mis en service et que les travaux sont en cours sur les tronçons AIBD-THIES (16 km) et SINDIAMBOUR (21 km).
 
La réhabilitation de la route de Popenguine-Sindia sur 10 Km est prise en charge dans le cadre de ce projet et est à un taux d’avancement de 90% au 31 décembre 2016. Il ne reste pratiquement que la signalisation. Il est également prévu la réalisation de 4 km de voirie: en bicouche à l’intérieur du village de Kirène ; localité fortement impacté par les travaux de l’autoroute AIBD – Mbour – Thiès.

L’autoroute AIBD-SINDIA (18 Km), sur financement public (Eximbank et Etat du Sénégal), est mise en service le 25 octobre 2016. La libération d’emprise est effective sur la totalité des tronçons à l’exception de la section se situant dans la commune de Guékhokh où il est noté d’importants bâtis. La signature du décret de cessibilité de régularisation devrait permettre de finaliser la libération d’emprise ».
 
Leral.net






Cliquez-ici pour regarder plus de videos