Leral.net - S'informer en temps réel

« Nous ferons face à Macky Sall devant ce hold-up de fraudes », selon la Coalition Mankoo Taxawu Senegaal

Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Août 2017 à 14:41 | | 0 commentaire(s)|

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal a condamné avec la dernière énergie, le sabotage des élections législatives par le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Ladite coalition conteste les résultats des élections. Et selon le plénipotentiaire de la coalition, Déthié Fall, la coalition Mankoo Taxawu Senegaal fera face à Macky Sall et son Ministre de l’intérieur parce que ajoute-t-il, « nous n’accepterons pas ce hold-up de fraudes ».


Face à la presse ce mercredi, la coalition Mankoo Taxawu Senegaal revient à la charge pour dénoncer « les manquements graves notés dans l’organisation du scrutin ». Pour Déthié Fall, le gouvernement de Macky Sall et son ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo qu’il juge « incompétent », ont privé des milliers de Sénégalais de leur droit constitutionnel de vote par des moyens frauduleux.

Il fustige la diffusion prématurée de résultats préfabriqués, dans le but de justifier une fraude massive, planifiée et flagrante. Déthié Fall dit : « nous contestons les résultats et les conférences de presse de 03h du matin ».

Comme à l’accoutumée, la coalition Mankoo Taxawu Senegaal exige le départ du ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo. Pour cette coalition, le ministre de l’Intérieur a atteint toutes ses limites en matière d’organisation d’élections libres, transparentes et démocratiques.

La position de CENA est aussi contesté par la coalition qui soutient : « la CENA n’est pas indépendante, ni autonome, elle est partisane ». Ainsi, la coalition Mankoo Taxawu Senegaal par la voix de Bamba Fall, maire de la Médina, demande l’audit du fichier électoral dans les plus brefs délais.

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal alerte l’opinion face à la forfaiture, au forcing et à la confiscation dont la démocratie sénégalaise fait l'objet, du fait de l’incurie du Président de la République Macky Sall et de son gouvernement. Elle ajoute : « le Conseil constitutionnel n’est pas crédible ».


Par ailleurs, le président Jean-Paul Dias, présent à cette conférence de presse, avertit la presse « il faut arrêter de manipuler l’opinion, arrêtez la désinformation ». Il poursuit « tout ce qui est commissaire, policier, préfet et sous-préfet, on se souviendra de votre travail ».

Pour clore, la coalition Mankoo met en garde le président de la République. Elle fait savoir que ses membres « opposeront la résistance idoine à cet égard pour la défense des intérêts de la nation ».


Thierno Malick Ndiaye


Leral Titre de votre page