Nouveau départ : Idrissa Seck rend visite à Macky Sall, Boun Abdallah Dionne et Moustapha Niasse

Le départ de l’ex-député, Thierno Bocoum, a, véritablement, sonné un déclic chez Idrissa Seck. Après la série de de démissions, il a été conseillé de sortir de ses lambris dorés pour aller à la rencontre des populations.


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Octobre 2017 à 11:38 | | 0 commentaire(s)|

Nouveau départ : Idrissa Seck rend visite à Macky Sall, Boun Abdallah Dionne et Moustapha Niasse
Pour pouvoir espérer quelque chose en 2019.  Depuis lors, l’ancien Premier ministre ne dort plus. Il est devenu très proche des populations. Il initie une des marches « orange ». Et il n’a pas choisi n’importe où pour commencer ses activités.

Le président du Conseil départemental de Thiès marche sur les bastions politiques du chef de l'Etat Macky Sall, de son Premier ministre, Boun Abdallah Dionne, et du président de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Depuis près de trois semaines Idrissa Seck explore Fatick, Gossas, Guinguineo, Kaolack, Kaffrine, Mbirkilane... pour partager avec les populations sa "vision et ses projets pour le Sénégal", renseigne le journal L’Observateur dans sa parution du jour.

Cette marche « orange » crée un contact direct entre l'ancien maire de Thiès et les populations. Ces dernières, avec un accueil chaleureux, une excellente écoute, ont été réceptives à son discours. Dans certaines localités, notamment à Gnolaneme, dans la commune de Mbadakhoun dans le département de Guinguinéo, les populations qui s'alimentent encore à l'eau de puits, ont réclamé des forages, de l'électricité, des pistes de production, des postes de santé équipés et disposant d'un personnel. 

Le journal basé à la Médina note qu’après avoir écouté religieusement les doléances des populations, Idrissa Seck a promis de « rééquilibrer » les activités économiques et les infrastructures sur le territoire national. Il s'engage, en cas d'élection à la magistrature suprême, à créer un pôle agro-alimentaire dans le cœur de la région de Kaffrine, avec l'utilisation maximale d'une énergie propre, surabondante, dans cette zone dont l'ensoleillement annuel est énorme. Le surplus de production attendu du pétrole et du gaz en 2021 va renforcer sa politique énergétique afin que la production agricole soit transformée avant exportation… 


La rédaction de leral.net