leral.net | S'informer en temps réel

Nouvelle coalition autour du PDS, Abdoulaye Wade tête de liste: la candidature indécente

La bataille de leadership pour la tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal a fini par faire exploser la coalition et la nouvelle entité portée sur les fonts baptismaux, regroupe le PDS, Aj/PADS, Bokk Guiss Guiss, Tekki et une vingtaine d'autres partis et associations. Elle sera dirigée par l'ancien chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade .


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Mai 2017 à 10:25 | | 0 commentaire(s)|

Nouvelle coalition autour du PDS, Abdoulaye Wade tête de liste: la candidature indécente
L'ancien Président qui s'est toujours défendu d'avoir des ambitions politiques, n'a cessé d'oeuvrer pour un front uni contre Macky Sall. Le Pape du SOPI n'a jamais fermé la porte à un possible retour en politique. Il a toujours laissé entendre que si présence sur une liste pouvait assurer la victoire à l'opposition aux Législatives, il était prêt à sortir de sa retraite.

Une stratégie qui vise à affaiblir Khalifa Sall qui pourrait s'imposer comme chef de l'opposition en cas de victoire de l'opposition. Alors qu'un succès pourrait faciliter le vote d'une loi d'amnistie pour Karim Wade, qui reste toujours le candidat désigné du PDs pour la présidentielle de 2019.

Qu'il ait eu 91 ans ou plus le 26 mai dernier, il n'en a cure. Qu'il ne soit plus en mesure de battre campagne dans tous les 45 départements du pays pendant trois semaines, peu importe. Il fera tout pour faire amnistier Karim Wade par l'Assemblée Nationale s'il parvient avec sa liste "coalition gagnante Wattu Sénégal" à devenir majoritaire à l'Hémicycle.

Président en 2000, Wade deviendrait en juillet prochain, le député le plus vieux de toute l'histoire politique du Sénégal. La condamnation de Karim Wade, les affres qu'il a fait subir au peuple sénégalais sont encore si ancrés dans l'inconscient collectif qu'on voit mal les électeurs sanctionner le pouvoir actuel au profit d'une liste qui incarne les effets de la mal-gouvernance et qui sont encore béants.

Les Sénégalais savent que ce qui intéresse le plus Wade, c'est l'avenir de son fils et non celui du peuple sénégalais. Le pire pour Wade serait que les électeurs sénégalais renvoient sa liste loin derrière Benno Bokk Yaakar, Initiative 2017, Kaddu Askanwi et Joyanti. Triste serait alors la fin de carrière de celui de celui qui fut parmi les géants de la classe politique sénégalaise.

Ses alliés seraient bien inspirés de créer un mouvement "Wattu Wade" pour le préserver du combat de trop, celui qui porterait cette candidature indécente.

source: l'AS