leral.net | S'informer en temps réel

Octobre rose: 500 anomalies déjà détectées sur 1500 femmes examinées

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale tout comme le dépôt de la société de transport Dakar Dem Dikk, ont abrité hier, jeudi 21 octobre 2021, des campagnes de dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein. Des activités organisées par l’amicale des femmes de ces deux entités et qui entrent dans le cadre de la campagne Octobre rose.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2021 à 11:04 | | 0 commentaire(s)|

Octobre rose: 500 anomalies déjà détectées sur 1500 femmes examinées
La lutte contre les cancers gynécologiques prend de l’intensité au Sénégal. Dans le cadre de cette campagne Rose, la Ligue sénégalaise de lutte contre les cancers (Lisca) a avancé que 1500 femmes ont été examinées ,avec 500 anomalies détectées depuis le début de cette campagne. Pour le docteur Fatma Guénoune, 7 villes ont été visitées par son organisation et dans chaque district, deux kits de dépistage pour 600 femmes au total, avec 4200 anormalités détectées.

Dr. Guénoune a aussi renseigné que 170 sages-femmes d’Etat ont été formées dans le cadre de la prise en charge des cancers féminins. Elle s’exprimait hier, jeudi, lors de la campagne de dépistage organisée par l’amicale des femmes de Dakar Dem Dikk. Un moment privilégié saisi par le directeur de ladite société de transport urbain de l’Etat, pour appeler les femmes au dépistage précoce, à la sensibilisation.

« Il est important de se dépister tôt pour ralentir les cancers féminins. Le traitement est très coûteux et les femmes doivent s’investir dans la sensibilisation pour amener leurs autres sœurs à fréquenter les structures de santé, amener leurs jeunes filles à se faire vacciner du cancer du col de l’utérus», a souligné Boun Khatab Sylla. Et l’amicale des femmes par la voix de sa présidente, a appelé pour plus de moyens, afin d’offrir aux personnes diagnostiquées d’une anomalie, une meilleure prise en charge.

Pour rappel, 11 mille nouveaux cas de cancers toutes couches confondues avec plus de 7 mille décès par an, sont notés au Sénégal, selon la Ligue sénégalaise de cancer dans la lutte contre cette pathologie. Pour les cancers gynécologiques dont celui du col de l’utérus, Dr. Fatma Guénoune a indiqué que 1900 nouveaux cas avec 1300 décès par an et du sein avec 1817 nouveaux cas pour 951 décès par an, sont dénombrés dans le pays. Ce qui l’amène à avancer: « Nous luttons plus contre les cancers gynécologiques parce que ce sont les premiers cancers en termes de mortalité et de prévalence ».

Les femmes du ministère de la Santé lancent leur campagne

Les femmes du ministère de la Santé et de l’Action sociale n’ont pas manqué à l’appel d’Octobre Rose. Elles ont tenu hier leur campagne de dépistage dans l’enceinte dudit ministère. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, s'est félicité du bond important qui a été fait en matière de prise en charge des malades du cancer.






Sudquotidien.sn


Titre de votre page Titre de votre page