leral.net | S'informer en temps réel

Octroi de 1200 hectares à Dubaï Port: Popenguine-Ndayane dit "NON" à l’Etat

Les populations de Popenguine-Ndayane disent avoir déjà donné à l’Etat 600 hectares. Et n’accepteront pas que l’Etat accapare 600 autres hectares pour le projet de construction du futur port qui devrait s’étendre sur 444 hectares au départ, puis sur 600 hectares. Lors d'un point de presse tenu hier, elles ont estimé que la superficie qui a été prévue pour accueillir l'infrastructure, est largement supérieure à celle annoncée au début.


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Octobre 2019 à 16:01 | | 0 commentaire(s)|

Soupçonnant des «prédateurs fonciers» qui veulent faire main basse sur leurs terres, elles mettent en garde contre tout agrandissement de la superficie. «Nous ne sommes pas contre la construction du port. Mais nous n'accepterons pas que ça dépasse la superficie initiale. D'ailleurs, le plus grand port au monde, c'est Amsterdam qui fait une superficie de 600 hectares», précise Omar Sène, membre du Comité d'initiative pour le développement de Ndayane.

«Sur l’avis, il est mentionné 444 hectares. Mais à notre grande surprise, en plus de cette superficie, il y a une autre demande d’autorisation pour en faire un titre foncier », dénonce-t-il dans les colonnes de L'As quotidien.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos