leral.net | S'informer en temps réel

Opération de charme et recrutement: Quand Macky Sall recrute dans les cérémonies funèbres

Macky Sall a encore réédité son coup. Il ne rate plus l’occasion lors de la présentation de condoléances pour faire la récupération politique ou une opération de charme pour une transhumance dans les prairies marron-beige. A chaque déplacement de la République, dans une maison funèbre de responsable politique de l’opposition comme du pouvoir, il multiplie les occasions pour dérouler une vraie opération de charme. Pour lui, rien n’est de trop pour avoir des faveurs. Cette stratégie, Macky Sall semble se l’être appropriée. En tout cas, il ne perd aucune occasion pour la dérouler. La dernière en date, l’opération de charme qu’il a déroulée envers l’ancien ministre libéral, Samuel Sarr.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Avril 2017 à 13:11 | | 0 commentaire(s)|

Venu présenter ses condoléances, Macky Sall a saisi le prétexte pour tresser des lauriers à l’ancien ministre libéral qu’il a eu à emprisonner et persécuter dans le cadre de la traque des biens mal acquis. « Malgré tout ce qui s’est passé, Samuel n’a jamais manqué d’avoir de la sympathie et du respect envers moi, et particulièrement envers mon épouse qu’il considère comme sa sœur. La preuve, quand elle m’annonçait le décès de la mère de Samuel, il était presque 1h 30mn du matin. C’est son frère qui l’a appelé pour lui annoncer la triste nouvelle. A l’instant j’ai appelé Samuel au téléphone. Donc, cela prouve que nous n’avons pas des relations politiques mais des rapports humains », a soutenu le président de la République Macky Sall qui a ainsi saisi le décès de la mère de l'ancien ministre de l’Energie, pour évacuer l’emprisonnement de dernier. Mais aussi dérouler une opération de charme envers ses ex « frères » libéraux.

Becaye Diop, l’ex-ministre des Forces armées, a en effet, rallié le camp présidentiel, après le passage du président Macky Sall dans son domicile à Kolda pour lui présenter ses condoléances à la suite du rappel à Dieu de sa sœur. Venu présenter ses condoléances, le président de la République, dans son opération de charme, avait rappelé les liens solides qui ont toujours existé entre lui et son ancien camarade de parti. « Ma relation avec Bécaye Diop ne date pas d’aujourd’hui. Elle a débuté depuis qu’on était avec Abdoulaye Wade. Il était au ministère des Forces armées et moi j’étais Premier ministre. J’ai surtout beaucoup travaillé avec lui sur la sécurité du pays. Il y avait une entente et une complicité entre nous. Et cela, nos divergences politiques ne peuvent le changer. C’est pourquoi je suis là aujourd’hui, pour lui présenter mes condoléances », avait déclaré Macky Sall dans le salon de Becaye Diop qui, plus tard, finira par rejoindre le camp présidentiel.

Macky Sall qui voulait coûte que coûte récupérer la mairie de la vile de Kolda des mains des libéraux du Pds, avait jugé utile d’appeler en renfort l’ex-édile de la localité. La stratégie aura été payante. Puisqu’il finira par imposer le ministre Abdoulaye Bibi Baldé à la tête de ladite municipalité.

Il en est de même avec l’ancien ministre de l’intérieur Ousmane Ngom. S’etant rendu à Saint-Louis pour lui présenter ses condoléances, suite au décès de son frère aîné Makhtar Moustapha Souleye Ngom, le chef de l’Etat avait soutenu « qu’il a une majorité confortable, une alliance très large et un gouvernement composé de compétence diverses ». Mais, avait-il ajouté, le pays doit mobiliser toutes les énergies et toutes les intelligences pour aller plus vite et relever les défis de l’émergence et de l’épanouissement intégral du peuple sénégalais. Me Ousmane Ngom avait répondu favorablement , en soulignant que lorsque la plus haute autorité du pays lance un appel « avec autant de sincerité, de générosité et d’émotion, on ne peut pas rester insensible à cet appel ».

Walf Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos