leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Faye, membre exclu de Manko Wattu Senegaal : "Ils ont supplié Ousmane Sonko de ne pas partir"


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Décembre 2016 à 10:17 | | 0 commentaire(s)|

La conférence des leaders de « Manko Wattu Sénégal » réunie hier, a décidé d'exclure trois de ses membres pour "écarts manifestes vis-à-vis des dispositions du code de conduite" de la coalition, selon un communiqué. Une décision que Ousmane Faye, un des concernés considère comme une "farce". "Personne ne peut nous exclure de « Mankoo Wattu Sénégal ». « Nous sommes membre fondateurs. Nous avons pris les devants pour créer le collectif des leaders « Garmi » pour la défense de « Manko ». On y travaille depuis l'affaire de l'audience avec Macky Sall", a en effet, déclaré le leader du PSD/ Jant Bi, interrogé par L'Observateur. "Le Front « Manko Wattu Sénégal » dirigé par Mamadou Lamine Diallo, a-t-il poursuivi c'est de la farce. Beaucoup de gens l'ont quitté. Ils ont supplié Ousmane Sonko de ne pas partir, mais il est parti. Et je vous assure que le PDS (parti démocratique sénégalais) va bientôt quitter. En plus nous avons rompu notre compagnonnage depuis longtemps. Ce qu'ils font ne nous intéresse plus. On ne peut pas exclure les gens qui ont quitté". Interrogé par le journal, le Professeur Malick Ndiaye déclare pour sa part que c'est quelque chose de prévisible. " Nous, contrairement aux amis de Macky Sall, nous avons un agenda. Ce qui est d'actualité, ce sont les élections législatives, le 02 avril 2017 et la fin de mandat du Président Macky Sall. A partir de cette date, Macky Sall ne pourra plus agir ou parler en qualité de président de la République. C'est ce que nous avons écrit dans le dossier qui a fait peur aux leaders de Manko. C'est eux qui nous ont exclus. Cela veut dire qu'ils sont d'accord avec l'agenda de Macky Sall. Il n'y a pas d'animosité entre nous, mais une clarification. C'est prévisible", a-t-commenté.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos