leral.net | S'informer en temps réel

Ousmane Sonko: « Le Sénégal a besoin de génies d’Etat et non de génies politiques »

Le Sénégal a besoin de génie d’Etat et non de génies politiques. Le peuple ne peut plus supporter les actions de Macky Sall. Le chef de l’Etat et ses 4 hommes décident à la place des Sénégalais. Et, si l’accusation était vraie, il n’allait pas accepter que personne déscende dans la rue.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Mars 2021 à 19:35 | | 0 commentaire(s)|

Le député Ousmane Sonko, placé sous contrôle judiciaire regrette les discours de haine relevés depuis quelques temps au Sénégal. Il a égratigné dramatiquement Macky Sall, en citant ses quatre larbins qui font tout le sale boulot. Sonko, a dans le cadre de sa déclaration, appelé ces derniers, à un retour sur terre et d’arrêter de jouer avec les affaires de la cité. « La gouvernance par l’arrogance doit arrêter. Les forces de l’ordre souffrent de cette situation. Elles savent qu’elles agissent sur des parents », a décrié Ousmane Sonko. Il reconnaît en Macky Sall des capacité de comploteur contre des opposant.

Ainsi, Ousmane Sonko rend hommage aux gendarmes pour leur sens de responsabilité. « Le gendarme blessé, faisait partie du groupe qui était à mes côtés. Il a hésité en lancant les grenades lacrymogènes. C’est ce qui a occasionné sa blessure. Macky Sall n’est pas légitime. Il a violé les élections. Si on était dans d’autres situation, Macky Sall allait être débarqué aujourd’hui. Que personne n’aille plus au Palais pour le déloger. On le laisse avec sa conscience afin qu’il décide librement de quitter le pays », a exhorté Ousmane Sonko.

Ousmane Sonko refuse de considérer Macky Sall comme un allié. « La révolution est en marche. Méfions-nous de l’implication de l’armée. Il faut encadrer la révolution avec un encadrement ».

Le peuple impose désormais, un engagement, en établissant un rapport de force. « Nous ne demandons rien à Macky Sall. Mais, il va dédommager les familles des défunts qui ont perdu la vie dans les combats. Les blessés doivent recevoir des indemnités, civils et militaires et la libération des détenus politiques », exige Ousmane Sonko.

Et, le député demande l’ouverture d’une enquête permanente. Dès aujourd’hui, promet-il, aucun politique ne sera plus traqué injustement. Et, ses milices et leurs commanditaires doivent être identifiés. « Macky Sall va créér les conditions des élections et va les organiser. Seule, doit être l’exception, c’est qu’il ne soit pas là», dit-il. Le 7e point évoqué par Sonko est de rendre à Khalifa Sall et Karim Wade, leurs droits .

D’après Ousmane Sonko, Macky Sall n’a pas le droit à un 3e mandat. Et, il ne sera pas candidat en 2024. « Les jeunes doivent davantage se mobiliser de manière pacifique, en déscendant de manière périodique dans la rue, pour revendiquer les droits perdus », recommande-t-il. Ce faisant, il appelle les politiques à un amour patriotique pour répondre aux exigences de ce peuple. Il demande un engagement solennel pour être sur un bon départ. La situation actuelle, relève-t-il, a démontré que le Sénégal est uni.

Sous ce registre, Ousmane Sonko demande à ses parents de la Casamance, de sortir du maquis pour rejoindre de manière définitive, le processus de la paix. Ousmane Sonko, placé sous contrôle judiciaire, précise que personne ne peut le contraindre à restreindre ses activités politiques.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos