leral.net | S'informer en temps réel

Ouverture du procès de la Caisse d’avance: Khalifa Sall face à son destin


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Décembre 2017 à 10:26 | | 0 commentaire(s)|

C’est aujourd’hui que s’ouvre le procès du maire de Dakar et ses co-inculpés, poursuivis dans une affaire de détournement de deniers portant sur la Caisse d’avance de la ville de Dakar. Khalifa Sall a toujours clamé son innocence dans ce qu'il appelle un procès politique, joue  tout son avenir dans ce procès. Car s’il est condamné à une peine de prison, il n’y a pas de doute qu’il perdra ses droits civiques et politiques. Il sera défendu par dix avocats dont quatre du barreau de Paris.

L'Agent judiciaire de l'Etat, Antoine Félix Diome, qui a décidé de se constituer partie civile, sera également de la partie pour défendre les intérêts de l'Etat. A ses côtés, il y aura les avocats constitués pour le compte de l'Etat.

L’audience qui s’annonce électrique, sera présidée par le juge Maguette Diop, qui dirige la deuxième Chambre du tribunal correctionnel. Le magistrat a siégé au procès de Karim Wade en qualité d’accesseur. Dernièrement, il était le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums).

Pour rappel, Khalifa Sall et Cie sont poursuivis pour les chefs d’association de malfaiteurs, détournement de derniers publics portant sur 1,8 milliard de F CFA, escroquerie portant sur les derniers publics, blanchiment et faux et usage de faux en écritures administratives et de commerce.




Leral.net








Hebergeur d'image