leral.net | S'informer en temps réel

PREMIERE TABASKI SANS AL AMINE: Les pauvres dans la galère

A deux jours de la célébration de la Tabaski, Tivaouane continue de pleurer son Khalife Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. C’est parce qu’en pareille circonstance, il permettait à plusieurs pères de famille d’avoir un mouton. Qui pour combler le vide social laissé par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine ? C’est la grande question que se posent les couches vulnérables.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Août 2018 à 05:52 | | 0 commentaire(s)|

PREMIERE TABASKI SANS AL AMINE: Les pauvres dans la galère

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Dans la nuit du 21 au 22 septembre 2017, l’incontestable «Grand serviteur » de la famille d’El Hadji Malick Sy, le Khalife, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine tirait sa révérence, aux environs de 3 heures 30 minutes du matin.

Au- delà de son statut de «Grand régulateur social» à l’échelle nationale, le guide religieux était une œuvre sociale ambulante. L’illustration en était donnée à l’occasion des grands évènements religieux comme la célébration de la Tabaski, qui commémore le geste d’Abraham, avec la distribution de moutons et d’enveloppes financières à toutes les couches sociales.

C’est pourquoi, à quelques jours seulement de la célébration de la première Tabaski après son rappel à Dieu, les populations de Tivaouane ont une pensée pour le guide religieux. Qui, pour combler le vide social laissé par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine ? C’est la grande question que les couches vulnérables se posent. Abdoul Aziz Sy Al Amine s’est toujours investi dans le social et selon ses proches, la facture de la dépense pour nourrir sa famille et les nombreuses personnes qui dépendent de lui, dépassait les 15 millions de Fcfa.

Et pour la Tabaski, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine ne débloquait pas moins de 28 millions pour l’achat de moutons de race, destinés aux membres de la famille Sy, aux Moukhadam, à certains talibés, aux familles nécessiteuses (plus de 80 selon une source proche de son entourage), aux chefs de service, etc. Compte non tenu des moutons que lui apportaient certains talibés nantis et qu’il redistribuait systématiquement à d’autres de même que les enveloppes financières d’un montant minimum de 50.000 Fcfa.

Et la veille de la dernière célébration de la Tabaski en 2017, le défunt Khalife est resté dehors jusqu’à une heure très tardive de la nuit, pour les besoins de la répartition des lots de mouton. C’est d’ailleurs presque le dernier acte social qu’il a posé en tant que Khalife car il a été rappelé à Dieu 9 jours après. D’ailleurs le jour de la prière de la Tabaski de cette année, il a été sorti de sa maison aux environs de 11 heures, dans un état qui a fait pleurer beaucoup de fidèles, pour aller prendre part à la prière des deux rakaas. C’était, du reste, sa dernière apparition publique.

Aujourd’hui, les populations démunies sont orphelines. Le secret de Serigne Abdoul Aziz Sy «Al Amine» pour remplir efficacement cette mission sociale, relève du fait qu’il a été pendant plus de 60 ans, l’infatigable serviteur de la famille d’El Hadji Malick Sy, le patriarche et grand propagateur de la confrérie tidjane au Sénégal. C’est son illustre père, Serigne Babacar Sy qui avait fait de lui son porte-parole. Et il n’a plus jamais quitté la fonction jusqu’à son accession à la tête de la Tarikha, après le rappel à Dieu de Serigne Cheikh Ahmed Tidjane Sy «Al Makhtoum».

Tous les Khalifes qui ont succédé à son père, lui ont toujours renouvelé leur confiance, de Abdoul Aziz Sy «Dabakh», Serigne Mansour Sy «Boroom Darayi» à Serigne Cheikh. Et cette position lui a permis de travailler étroitement avec l’Etat du Sénégal à travers les Présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Me Abdoulaye Wade et Macky Sall.

Son successeur Serigne Mbaye Sy Mansour est également sur les traces de son prédécesseur mais selon notre source, il est attendu des ténors politiques de la commune, des actes forts allant dans le sens de l’accompagnement effectif des militants et des responsables, pour venir en appoint à l’œuvre social de l’actuel Khalife et aider ainsi à atténuer le choc lié au vide laissé par Serigne Abdoul Aziz Sy Amine.





(Mbaye SAMB et Toutinfo.net)