leral.net | S'informer en temps réel

PSG-Real: Neymar ne pourra pas jouer, selon un médecin du sport

Neymar, qui souffre d’une entorse de la cheville droite mais aussi d’une fissure d’un os du pied (5e métatarsien), ne sera pas en mesure de participer à PSG-Real Madrid mardi prochain en Ligue des champions, a affirmé le médecin du sport Roland Krzentowski.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Février 2018 à 11:21 | | 0 commentaire(s)|

Le PSG va devoir se passer de Neymar contre le Real Madrid mardi prochain. C’est l’avis du médecin du sport Roland Krzentowski, interrogé par RMC lundi soir, après la communication officielle du club parisien sur la blessure du Brésilien. Une entorse de la cheville droite, accompagnée d’une fissure d’un os du pied (5e métatarsien).

"Une réparation osseuse, c’est cinq-six semaines"

Si ce spécialiste garde une réserve logique car il n’est pas impliqué dans ce dossier, il ne doute pas de l’absence de la star Neymar pour le 8e de finale retour de la Ligue des champions. "Le repos sera le traitement. Mais on est là largement au-delà des huit ou dix jours qui nous séparent du match, explique-t-il. Une réparation osseuse, c’est cinq-six semaines."

Après la défaite à l’aller au stade Santiago-Bernabeu (3-1), c’est un énorme coup dur pour le PSG, qui a énormément misé sur Neymar pour assouvir sa quête de sacre européen. Elle passera par une grande soirée au Parc des Princes le 6 mars. Neymar risque fortement de ne pas être sur le terrain, mais en tribunes.

Le 5e métatarsien, c’est quoi ?

Roland Krzentowski : "Le 5e métatarsien, c’est l’os le plus extérieur du pied. C’est un os sur lequel s’insère un tendon, le court péronier latéral. C’est le muscle qui permet de faire un extérieur du pied. Dans la torsion de cheville qu’a eue Neymar, c’est une hypothèse que le tendon ait tiré sur son insertion osseuse et créé cette lésion. Le problème, c’est de savoir si cette image a été vue à la radiographie simple ou à l’IRM, qui est beaucoup plus précise. Petite fissure peut dire petite lésion. Il reste à savoir l’importance de la lésion. Mais s’il y a une lésion osseuse associée à l’entorse de la cheville, ce n’est pas un très bon pronostic, en tout cas pour les jours qui viennent."

Quelle durée d’absence ?

Roland Krzentowski : "Une fissure consolide toute seule. Le repos sera le traitement. Mais on est là largement au-delà des huit ou dix jours qui nous séparent du match. Une réparation osseuse, c’est cinq-six semaines. On suit l’évolution à la radio ou à l’IRM. Si on arrive à réveiller la douleur à l’examen clinique, en faisant contracter ce muscle péronier latéral, ça veut dire que la blessure est liée à un petit arrachement osseux. Dans ce cas-là, je pense qu’on peut dire qu’il ne pourra pas jouer."

"Il faut qu’il se repose. Il faut encore que l’image soit cohérente avec l’examen clinique. Il faut qu’on trouve une douleur à cet endroit-là et qu’elle soit réveillée par la contraction du muscle qui s’insère dessus, par l’intermédiaire du tendon. Il faut un faisceau d’éléments pour affirmer que cette fissure est contemporaine de l’incident. Si c’est le cas, clairement, il ne pourra pas jouer. Cette lésion osseuse se rajoute à la blessure. Et en plus, elle dépend d’un muscle moteur du pied, nécessaire à la pratique du football. Ce n’est pas un petit muscle accessoire, dont on peut se passer. Donc le pronostic n’est pas bon."

Rmc



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page