leral.net | S'informer en temps réel

Pape Abdoulaye Seck : « Ceux qui avaient signé l’arrêt de mort de l’hivernage, se sont lourdement trompés »

Le ministre de l'Agriculture était hier dans le département de Tivaouane où il s'est enquis de la situation agricole. Au terme de sa visite, Pape Abdoulaye Seck s'est réjoui du bon développement végétatif, avec des champs en période de maturité. C'est pourquoi il a tenu à remettre les points sur les "I" à ceux qui avaient vite signé l’arrêt de mort de l'hivernage. "Ils se sont lourdement trompés", tranche-t-il.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Octobre 2018 à 10:35 | | 0 commentaire(s)|

De Thilmakha à Mékhé dans le département de Tivaouane, les cultures se portent très bien, avec un bon développement végétatif. C’est le constat fait hier par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement lors de sa tournée.

Se souvenant des nombreuses inquiétudes qu’il y avait à un certain moment, Pape Abdoulaye Seck affirme que certains n’avaient pas manquer d’annoncer « la mort » de l’hivernage. Il ressort du constat qu’il a fait le terrain, notamment à Thilmakha et dans toutes les localités du département de Tivaouane, que « ceux qui avaient signé l’arrêt de mort de l’hivernage se sont lourdement trompés. Contrairement à ce qui avait été prédit par certains, on est sur la voie d’une bonne campagne agricole, matérialisée par un bon développement végétatif », indique le ministre de l’Agriculture.

Pour lui, cette situation est favorisée par le retour d’une pluviométrie normale, mais aussi par l’obtention de semences de qualité, par le biais du circuit étatique et mise disposition des producteurs, d’engrais de qualité et grâce aussi à un encadrement rapproché. « Le gouvernement n’a aucunement distribué des semences de mauvaise qualité. Toutes les semences reçues de l’Etat par l’entremise des opérateurs privés stockeurs, sont de très bonne qualité.

Depuis l’avènement du Président Macky Sall à la tête du pays, les semences écrémées suivent des mécanismes précis qui écartent toute idée de mauvaise qualité. C’est la synthèse de tous ces facteurs, qui explique pourquoi nous pouvons avancer que l’hivernage s’est passé dans des conditions très bonnes. Nous sommes heureux d’avoir des champs de mil en période de maturation alors que certains avaient prédit qu’il n’y aurait pas de mil au Sénégal cette année
».

Si on élabore des discours à partir des réalités de terrain, relève-t-il, on se rendra compte que l’agriculture sénégalaise est dans une dynamique de progrès durable et continu. « Si nous continuons à matérialiser la vision du président de la République Macky Sall, nous aurons incontestablement une agriculture nouvelle, qui permettra de prendre en charge nos besoins alimentaires et de jouer un rôle pivot au niveau de l’approvisionnement du monde, c’est-à-dire au niveau du marché international ».






L'As