leral.net | S'informer en temps réel

Pas de retour possible en Côte d'Ivoire pour Hervé Renard et Henryk Kasperczak, selon la Fédération

La Fédération ivoirienne, qui a choisi de confier sa sélection au Belge Marc Wilmots, estime que deux de ses anciens entraîneurs ont «manqué de respect» au pays.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Mars 2017 à 05:58 | | 0 commentaire(s)|

Diallo avec Wilmots lors de sa présentation, mercredi. (Reuters)
Diallo avec Wilmots lors de sa présentation, mercredi. (Reuters)

Le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Sidy Diallo, a affirmé mercredi lors de la présentation de Marc Wilmots qu'Hervé Renard et Henryk Kasperczak ne pourraient pas redevenir sélectionneur des Éléphants dans le futur. Le retour du Français, qui a offert au pays sa première Coupe d'Afrique des nations en 23 ans en 2015, a été évoqué à plusieurs reprises par la presse locale, mais il ressemble davantage à un fantasme qu'à une réalité. Sous contrat avec le Maroc, Renard a démenti. 

En 2015, il avait négocié son départ pour rejoindre le club de Lille, bien que le président Ouattara lui ait demandé de rester. Le Franco-Polonais, lui, a dirigé la sélection entre 1993 et 1994. Henri Konan Bédié, alors à la tête du pays, avait lui aussi publiquement appelé à son maintien l'année de son départ, après une CAN réussie en Tunisie (3e). «Il n'a pas accepté, il est parti, s'agace Diallo. En Côte d'Ivoire, on ne retient pas les gens malgré eux. Sur la dernière liste (de candidats au poste de sélectionneur), il y avait le nom de Kazperczak. J'ai demandé à ce que ce nom soit biffé parce qu'il n'a pas respecté notre pays, notre président.» 

 
  •  
Commenter cet article  (Pour commenter, vous devez vous inscrire)

 

Votre commentaire - 500 caractères restants

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après modération
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos