leral.net | S'informer en temps réel

Placé sous contrôle judiciaire: Ousmane Sonko notifié d'une nouvelle poursuite, liée à "la pédophilie"


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Mars 2021 à 18:15 | | 0 commentaire(s)|

Placé sous contrôle judiciaire: Ousmane Sonko notifié d'une nouvelle poursuite, liée à "la pédophilie"
Ousmane Sonko n'est pas tiré d'affaire. Placé sous contrôle judiciaire, pour "viols et menaces de mort", l'opposant est visé par une autre poursuite. Selon son avocat Me Ciré Clédor Ly en plus des charges de "viols et menaces de mort", le leader du parti Pastef les patriotes" est également inculpé pour "pédophilie". Une nouvelle charge que le Doyen des juges a notifié ce lundi à Ousmane Sonko après son audition. Qui, d'ailleurs a été très brève.

"Ousmane Sonko est inculpé comme on pouvait y s'attendre pour viols, pédophilie et menaces de mort. Il s'agit en réalité d'un prétexte qui relève d'un complot d'État, pour écarter Sonko des élections présidentielles et de la scène politique un opposant sérieux. Et les événements qui se sont passés, prouvent et démontrent que c'est un véritable challenge. Et c'est quelqu'un qui, aujourd'hui, concentre sur sa personne, les aspirations de tout un peuple", argue Me Ciré Clédor Ly.

A la question à savoir comment peut-on poursuivre Ousmane Sonko pour pédophile, alors que sur la plainte de la présumée victime, son âge dépasse la vingtaine. L'avocat de soutenir que "lorsqu'on est dans le mensonge, on s'empêtre dans des contradictions, donc cela n'est pas étonnant. Ce qui est déplorant est que la justice soit instrumentalisée, que l'Assemblée nationale soit instrumentalisée. Que l'État de démocratie ait été piétiné".

Qui, souligne par la même occasion, que le contrôle judiciaire dont bénéficie son client "n'a pas été une faveur qu'on lui a accordée". A l'en croire "la libération de Sonko était une exigence populaire pour la paix et la sécurité dans ce pays". Mieux, il déclare que ceux qui ont mis l'opposant en prison, "se sont rendus compte que s'il n'était pas libéré, la violence allait continuer. Et que la loi de l'expression de la souveraineté populaire et la volonté des peuples, devait en fait, être respectée".

Libération des "otages politiques" et abandon des poursuites, la prochaine étape de la défense de Sonko

Et pour ce qui est de la prochaine étape du combat, Me Ciré Clédor Ly exige l'abandon de toutes les charges contre Ousmane Sonko et la libération des personnes arrêtées lors des manifestations. "Ce que nous demandons, c'est l'abandon de toutes les charges. Ils ont créé leur pagaille et sont empiétés dans des complots qui ont avorté, ils n'ont qu'à se débrouiller pour nettoyer toutes ces saletés. Et qu'ils mettent fin à tous ces poursuites et libèrent toutes les détenus politiques. Tous les militants, sympathisants de Sonko soient libérés".

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page