leral.net | S'informer en temps réel

Podor: Cheikh Oumar Hanne officialise sa guerre contre Abdulaye Daouda Diallo

C'est la première fois que Cheikh Oumar Hanne s'est ouvertement attaqué à Abdoulaye Daouda Diallo. Le maire de Ndioum et directeur du Coud estime que le coordonnateur départemental de l'Apr de Podor "n'a pas la majorité avec lui". Il invite son adversaire et le parti à en tirer les conséquences.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Février 2018 à 10:50 | | 0 commentaire(s)|

Leurs seconds couteaux se déchirent depuis un certain temps. Et cette bataille pour le contrôle de l'Apr du département de Podor qui oppose Cheikh Oumar Hanne et Abdoulaye Daouda Diallo, était ainsi officieuse. Mais elle est devenue officielle. En tout cas, dans les termes utilisés par le maire de Dioum en marge des journées culturelles organisées, vendredi et samedi.

"Des leaders du département de Podor qui, en cinq ou six ans, se sont donnés entièrement corps et âme pour défendre la cause du Président Macky Sall et de son parti. Mais ils se sont heurtés à un blocage politique systématique du département par d'autres leaders qui revendiquaient la gestion politique de Podor, de la coalition Bby et de l'Apr. Pourtant, ils étaient introuvables dans le département, à Dakar et dans leurs bureaux", attaque M. Hanne lors d'une conférence de presse qui a réuni une dizaine d'élus.

Après avoir fait un tel constat, le directeur du Coud avertit que lui et ses hommes ont décidé de prendre leurs responsabilités. "Nous le faisons avec une certaine légitimité que nous a donnée le chef de l'Etat lui-même, qui a choisi de nous mettre dans la liste qui a défendu la coalition aux dernières Législatives", explique-t-il.

Et ce, souligne-t-il, "contre la volonté" de celui qu'il considère désormais comme "l'ancien coordonnateur départemental du parti dans le département", Abdoulaye Daouda Diallo en l'occurrence. Et le maire de Ndioum a mal apprécié l'absence du maire de Bokké Dialloubé et d'autres responsables apéristes de Podor aux journées culturelles de sa commune. "Nous ne citerons pas de nom, nous ne faisons allusion à personne. Mais ce qui est sûr, c'est que ces personnes-là ne sont pas dans la même dynamique que nous. Elle n'oseront pas aller dans le département à la rencontre des populations pour leur dire: "nous étions votre responsable politique mais vous ne pouviez pas nous voir parce que nous étions ministre de l'Intérieur", espère-t-il.

S'il avait décidé de ne pas le citer nommément, Cheikh Oumar Hanne n'a pu s’empêcher de le faire au fil de son discours. Il dit: "Il est arrivé le moment de dire la vérité parce que nous parlons aux populations du département de Podor et du Sénégal. Nous sommes dans un système démocratique ; et en démocratie, c'est le système de la majorité. En démocratie, c'est une alliance entre des gens qui ont la même vision. Aujourd'hui, dans le département de Podor, la majorité n'est pas avec Abdoulaye Daouda Diallo et il doit en tirer les conséquences. Nous, en ce qui nous concerne, nous en avons tiré les conséquences et nous restons fermes sur nos positions."

Cheikh Oumar Hanne et Cie s'engagent à participer à la réélection du Président Sall dès le premier tour. Pour ce faire, indique Mamadou Dème, maire de Golléré, "nous irons à la rencontre des populations pour solutionner leurs problèmes nous allons rendre visibles les nombreuses réalisations du chef de département de Podor plus que tous ses prédécesseurs".





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos