leral.net | S'informer en temps réel

Politique Genre du Ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique: Bilan, contraintes et perspectives

Dans le document budgétaire et sur le volet Politique Genre, le Ministère de l'Urbanisme du Logement et de l'Hygiène publique (MULHP) a fait état de ses réalisations, mais aussi de ses contraintes et perspectives.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Décembre 2021 à 09:06 | | 0 commentaire(s)|

Politique Genre du Ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique: Bilan, contraintes et perspectives
Au cours de l’année 2020, le MULHP a réalisé plusieurs activités sensibles au Genre dans le cadre du programme support. Il s’agit, entre autres, de :

- l’étude d’évaluation participative en Genre des projets et programmes financés par le département à hauteur de 10 millions FCfa, avec un rapport exhaustif sur le niveau de prise en compte du Genre dans les interventions sectorielles ;

- l’organisation de la Journée internationale des droits des femmes du 08 mars, avec un focus sur la sensibilisation à la problématique de l’accès des femmes à la propriété immobilière, dans le cadre du programme des 100 000 logements, composante essentielle du programme Zéro Bidonville ;

- l’organisation durant la dernière quinzaine du mois d’octobre, d’une campagne « Octobre rose » pour la sensibilisation et le dépistage des cancers les plus fréquents chez les femmes (mammographie, échographie mammaire et frottis cervico-utérin) et chez les hommes (examen de la prostate). Au total, 207 femmes et 60 hommes se sont inscrits.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19, la journée du 8 mars 2021 a été un prétexte pour organiser une conférence sur « le leadership féminin : pour un cadre de vie sain et résilient dans le monde de la covid-19 ». Selon le document, cette importante rencontre ainsi que les activités de sensibilisation menées au cours du mois de mars, ont été réalisées au moyen du budget du ministère.

Pour les contraintes et perspectives, il ressort de l’étude d’évaluation participative en Genre des programmes et projets réalisée en 2020, que l’intégration du Genre au niveau du ministère reste mitigée.

En effet :
- la perception et la compréhension des enjeux de Genre ne sont pas toujours bien cernées par les acteurs et une bonne partie des personnes interrogées dans le cadre de cette étude, ont une compréhension restrictive du Genre ;

- la connaissance réductrice des agents inhibe leur sensibilité́ à identifier les problématiques de Genre et limite leurs capacités à traiter les questions y relatives ;

- le manque d’appropriation de la problématique de Genre par le top management reste la principale contrainte. Elle est d’autant plus pénalisante qu’elle impacte la motivation des techniciens à comprendre et intégrer le Genre dans leurs démarches et activités.

La CGE doit donc insister davantage sur le volet sensibilisation, formation et mise à disposition d’outils d’intégration du Genre dans les programmes et projets du ministère, en particulier, en direction des directeurs, chefs de services et responsables de programmes et projets.

Du fait de cette timide appropriation du Genre par certains acteurs du secteur, la stratégie opérationnelle pour 2022 sera axée sur les activités phares suivantes :

- la réalisation d’une étude sur l'employabilité des femmes et des jeunes dans le cadre du programme Zéro bidonvilles ;

- la signature d’un arrêté instituant un quota plancher en faveur des femmes, dans le cadre du projet "100 mille logements" ;

- l’organisation de manifestations pour sensibiliser les agents et les autorités, sur la question de Genre, à l’occasion de la Journée internationale de promotion des droits des femmes du « 08 mars » ;

- la sensibilisation et le dépistage des cancers les plus fréquents chez les femmes et les hommes durant le mois d’octobre, sous le vocable « Octobre rose » ;

- la négociation d’un partenariat pour l’organisation d’un concours sur un concept innovant de restauration de rue pour les femmes impactées par les opérations de désencombrement ;

- la poursuite des activités de renforcement des capacités, notamment une formation pour l’implémentation des outils Genre ;

- l’affectation d’un budget supplémentaire à l’élaboration d’outils et de procédures d’intégration du Genre adaptés au secteur en vue de :

- la mise en place d’une « boîte à outils Genre » permettra de travailler en profondeur avec les techniciens, pour intégrer le Genre dans leurs procédures, activités et tâches ;

-l’identification au cours du processus d’indicateurs sexo-spécifiques en rapport avec les activités menées par les techniciens, qui pourront ainsi les renseigner sans difficulté et sans réticence ;

- la levée des contraintes de temps justifiant, selon les techniciens, l’absence d’indicateurs sexo-spécifiques, en les intégrant dans leurs procédures opérationnelles.


Politique Genre du Ministère de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique: Bilan, contraintes et perspectives


Titre de votre page Titre de votre page