leral.net | S'informer en temps réel

Positions contradictoires: Sonko s'est-il renié en se rapprochant de Wade ?

Le leader de PASTEF a annoncé, lors de son point de presse de mardi, qu’il a entamé des discussions avec Me Wade. Une alliance avec le « pape du Sopi » serait un reniement de la part d’Ousmane Sonko, après tout ce qu’il a dit sur le leader historique des libéraux et son fils.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Octobre 2018 à 10:54 | | 0 commentaire(s)|

Positions contradictoires: Sonko s'est-il renié en se rapprochant de Wade ?
Ousmane Sonko a été dithyrambique, avant-hier, envers Me Abdoulaye Wade. Il déclare: « Si je suis élu, je vais réhabiliter Wade dans ses fonctions d’ancien Président. J’ai toujours dit que le meilleur Président du Sénégal, cest Abdoulaye Wade. Ce ne sont pas des propos de circonstance. Sur certains aspects qui nous sont chers, comme le patriotisme, il a été le seul à défendre l’intérêt des Sénégalais ».

Il ne s’en est pas arrêté là. Le « patriote » en chef a ensuite annoncé des discussions plus approfondies, lorsqu’il rendra visite à l’ancien président de la République au Qatar.

Des propos mielleux à l’endroit de Me Wade qui ont intrigué nombre d’observateurs de la scène politique, qui voient derrière ce changement radical de discours au sujet du leader historique du PDS, comme un reniement de la part de Sonko, une véritable incohérence dans sa démarche.

Après avoir présenté Me Abdoualye Wade comme un « piètre homme d’Etat » et un « criminel », qui mérite d’être fusillé, aujourd’hui, le président de PASTEF le définit comme « le meilleur Président du Sénégal ». Mieux, il s’entretient avec lui au téléphone. Alors qu’en juillet 2016, il disait avoir refusé de prendre le fils de ce dernier, Karim Wade, au téléphone, au prétexte que ce dernier est « un produit et même un leader dans le système » qu’il est en train de combattre et qu’il « voulait se mettre dans la peau du général De Gaulle ».

Mais Wade ne symbolise-t-il pas à lui seul ce fameux système pour avoir dirigé le Sénégal pendant 12 ans (200-2012) ? Reste à savoir si ce rapprochement entre les deux hommes, va aboutir à une alliance stratégique contre Macky Sall dans la perspective de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Et si l’alliance venait à se concrétiser, quels en seraient les contours.






Vox Populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos