leral.net | S'informer en temps réel

Pour régulariser les listes rejetées et baisser la tension, Maodo Malick Mbaye et Cie suggèrent une dérogation de 48h


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Novembre 2021 à 09:47 | | 0 commentaire(s)|

Les rejets des listes candidates, particulièrement celles de l’opposition, font tache. Devant une telle «inquiétude» et un processus «de plus en plus tendu et lourd de risques pour notre pays», l’Association nationale des élus départementaux (Aned) suggère une «dérogation exceptionnelle pour les listes rejetées».

Dans un communiqué signé par son président, Maodo Malick Mbaye et dont "Le Quotidien" a eu copie, le Bureau exécutif de l’Aned prône «des mesures d’assouplissement et de dérogation en faveur des détenteurs de listes rejetées, dans le souci d’une totale décrispation du climat politique au Sénégal». Il en détaille la faisabilité : «Il convient d’accorder un délai de 48 heures pouvant permettre aux candidatures recalées de compléter les éléments manquants et de corriger les impairs recensés dans les dossiers de candidature. Dans cet ordre d’idées, l’Aned compte, avec espoir, sur la bonne volonté et la pleine lucidité de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du processus électoral devant aboutir aux consultations locales du 23 janvier 2022».

M. Mbaye et ses camarades comptent sur «l’esprit d’ouverture des plus hautes autorités du pays, qui demeurent soucieuses de la pérennité d’un système démocratique pacifié, seul adjuvant d’une image rayonnante du
Sénégal
».

L’Aned invite les différents acteurs à «bannir systématiquement tout discours vecteur de haine, de violence, de désordre et, in fine, d’insurrection» et plaide pour des «attitudes responsables de tous, pour des élections transparentes et apaisées».

Pour rappel, samedi dernier, les leaders de Yewwi askan wi avaient demandé à leurs militants d’envahir les préfectures et sous-préfectures dans lesquelles leurs listes ont été déclarées irrecevables.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page