leral.net | S'informer en temps réel

Pour un meilleur avenir de l’arène sénégalaise: Des concertations nationales exigées par la tutelle

Le ministre des Sports, Matar Ba, a annoncé, hier, l’organisation des journées de concertions nationales sur la lutte sénégalaise, pour améliorer la situation de la discipline.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Octobre 2018 à 17:18 | | 0 commentaire(s)|

Le ministère des Sports veut réformer la lutte sénégalaise. Mais la mise en vigueur des changements ultérieurs doit être précédée par des assises. C’est ce qui explique l’organisation des concertations nationales sur le développement de l’arène sénégalaise prévues les 13 et 14 octobre 2018. L’annonce a été faite hier par Matar Ba, en marge de la cérémonie d’installation du Comité local d’organisation de Caf Awards 2018. Selon le maire de Fatick, la tenue de ces réflexions est devenue une nécessité pour le Sénégal. ‘’Le fait de réceptionner l’arène nationale nous oblige à tenir des concertations, parce que certaines pratiques interdites avant l’avènement de ce joyau, seront désormais autorisées’’, renseigne-t-il.

Le patron du sport sénégalais a, par ailleurs, rappelé que l’organisation de ce conclave n’est pas fortuite. Selon lui, elle découle d’un long processus enclenché avant la Coupe du monde de football. ‘’Les concertations nationales ont été engagées à la suite d’un mémorandum déposé au niveau du ministère par les acteurs de la lutte. C’est par la suite que j’ai exigé des discussions entre les acteurs du ministère des Sports et d’autres agents de l’Etat pour l’amélioration de l’organisation de la lutte’’, a-t-il ajouté.

Matar Ba a aussi invité les acteurs à travailler dans la construction, en ayant un seul objectif : le développement de la lutte sénégalaise. Le directeur des Activités physiques et sportives du ministère des Sports, Léopold Germain Senghor, lui, a rappelé que ces journées de réflexion regrouperont lutteurs, amateurs, promoteurs de combats et d’autres acteurs autour du développement de la discipline.

M. Senghor précise que les débats porteront sur 4 thèmes centraux : l’environnement institutionnel et le cadre juridique de la lutte, le mode de gestion et du développement de la lutte, le mode d’utilisation de l’arène nationale et le développement des autres formes de lutte comme les luttes olympique et traditionnelle.

Ces concertations nationales permettront aux lutteurs de poser le problème des sanctions financières établies par le Comité national de gestion (Cng).






Enquête plus



Cliquez-ici pour regarder plus de videos