leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle 2019 : Barthélémy Dias, le plan B de Khalifa Sall ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Septembre 2017 à 14:58 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Une candidature peut en cacher une autre. Celle de Barthélémy Dias à la tête du Parti socialiste avec la bénédiction de Khalifa Sall, laisse voir venir celle du maire de Mermoz/Sacré-Cœur à la présidentielle de 2019. Une candidature qui ne sera que la  longue suite d’un combat engagé depuis plus d’un an. Khalifa Sall qualifié ou disqualifié, a donc son plan B.

Ceux qui croyaient que les résultats obtenus par Manko Taxawu Senegaal aux législatives dernières vont doucher les ambitions du maire de Dakar, peuvent déchanter. Khalifa Sall et ses partisans n’ont pas encore dit leur dernier mot. Et la candidature annoncée de Barthélémy Dias à la direction du Parti socialiste est un premier jalon des prochains combats que compte mener Khalifa Sall et ses amis.

En effet, au-delà de la volonté de vouloir chasser Ousmane Tanor Dieng de la tête du Parti socialiste, Barthélémy Dias prépare l’opinion nationale et internationale à sa prochaine candidature à la présidentielle de 2019. Et ceux qui disent que le maire de Mermoz/Sacré-Cœur veut enfiler un costume trop ample pour lui, en cherchant à être le prochain secrétaire général du Ps, se trompent politiquement de lecture.

Qu’il soit élu secrétaire général du Ps ou pas, Barthélémy Dias va se présenter à la présidentielle... par procuration, pour poursuivre un combat déjà engagé depuis plusieurs mois, en affirmant que le Ps aura un candidat à la présidentielle de 2019.

Et maintenant que Khalifa Sall qui était leur candidat désigné pour 2019 est dans les liens de la détention, Barthelemy Dias, Bamba Fall, Cheikh Guèye et consorts n’entendent pas renoncer à leurs ambitions : celle d’avoir un candidat. Et que Khalifa Sall soit qualifié ou disqualifié pour se présenter, ne changera en rien la donne. Barthélémy Dias est prêt à aller au charbon pour faire face à Macky Sall en 2019.

« C’est une conséquence logique de notre combat. Nous avions dit que nous irons aux législatives sous notre propre bannière. Entre-temps, les Sénégalais ont vu ce qui s’est passé : le pouvoir a voulu nous mettre les bâtons dans les roues en emprisonnant notre leader Khalifa Sall.

Malgré tout, nous sommes allés aux élections législatives sans Khalifa Sall et nous avons obtenus un résultat honorable que nous contestons du reste, car le vol et la fraude nous ont porté préjudice. Maintenant nous avons montré au pouvoir que même en prison, Macky Sall aura toujours en face de lui Khalifa Sall ou un pro Khalifa à chaque échéance électorale. Que ce soit clair
», prévient un proche de Barthélémy Dias.

Pourtant, cette future candidature de Barthélémy Dias (si Khalifa Sall est disqualifié) ne doit surprendre personne. C’est la raison des déboires du maire de Dakar lors du grand meeting organisé au mois d’août 2016 à la Medina par le maire Bamba Fall, en présence de Barthélémy Dias, Aissata Tall Sall, Khalifa Sall et autres socialistes.

Ces derniers avaient déjà investi Khalifa Sall à la prochaine présidentielle. « Qu’il pleuve ou qu’il neige, Khalifa Sall sera le prochain candidat du parti socialiste et il sera le président de la République. Il est diplomate, et il ne peut pas avoir notre liberté de ton, mais nous savons qu’il sera notre candidat », avait dit Bamba Fall.

Acclamé par la foule, le maire de Dakar répondra à ces termes : « nous devons conserver l’héritage de Senghor, nous sommes socialistes et nous ne renoncerons jamais à la conquête du pouvoir. Le Ps est trop grand pour accepter d’être porté par le dos de quiconque ».

Aujourd’hui que l’horizon s’assombrit pour le futur ex-candidat socialiste à la présidentielle, ses partisans ne veulent pas enterrer leur rêve. Bamba Fall, Cheikh Guèye et Cie ont désormais un plan B qui s’appelle Barthélémy Dias. Et cela en parfait accord avec Khalifa Sall, qui n’écarte plus rien face au régime en place.

« Après de longues discussions, j’ai décidé pour Khalifa Sall qu’on a injustement emprisonné, pour la justice et pour la dignité d’être candidat au poste de secrétaire General du Ps », a déclaré Barthélémy Dias ce mardi, sur sa page Facebook, annonçant sa candidature à la succession d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Ps. Barthélémy Dias considère cela comme « une candidature de principe au nom du combat de Khalifa Sall ». Autant lui, Bamba Fall, Cheikh Guèye et Cie considèrent sa candidature à la présidentielle comme une autre « candidature de principe au nom du combat de Khalifa Sall».



Source: Walf Quotidien