leral.net | S'informer en temps réel

Présidentielle 2019 : Khalifa Ababacar Sall dans l'étroite prison de l'article L31


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Juillet 2018 à 12:21 | | 0 commentaire(s)|

Après avoir scellé le sort de Karim Wade, l'article L31 du Code électoral va certainement s'attaquer à autre potentiel candidat à la Présidentielle de 2019. Après sa condamnation par le tribunal de Grande instance de Dakar à 5 ans de prison, d'aucuns se demandent si le sort qui a été réservé au candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds), n'est pas celui qui attend Khalifa Sall.
 
Le maire de Dakar serait sous le coup des articles 34, 31 et 32 du Code électoral. Condamné à 5 ans, Khalifa Sall est en passe de devenir la toute prochaine victime des dispositions du Code pénal et du Code électoral précitées. Ainsi, il ne pourrait être ni électeur ni éligible. Et sauf grâce présidentielle, le scrutin du 24 février 2019 le trouverait encore en prison. Puisqu'il a été incarcéré le 7 mars 2017.
 
Pour le moment, le sort de l'édile de Dakar est entre les mains des juges de la Cour d'Appel de Dakar qui doit rejuger son dossier le 9 juillet prochain. Si ces derniers confirment le jugement rendu par Malick Lamotte, Khalifa Sall foncera directement au purgatoire. A moins d'un pourvoi en Cassation. Ce qui ne serait pas une surprise, quand on connait les talents procéduriers de Me Clédor Ciré Ly qui est l'un des avocats du maire de Dakar, relate l'Observateur.
 
Pour rappel, Khalifa Sall a été condamné en première instance à 5 ans de prison ferme suivie d'une amende de 5 millions de Fcfa, pour escroquerie portant sur des fonds publics et faux en écriture.





Dakarmatin
Le titre est de la rédaction



Cliquez-ici pour regarder plus de videos