leral.net | S'informer en temps réel

Procès Fraude Bac 2017 : "Dans 20 ans, on risque d’avoir un pays dirigé par des ignorants"


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Juin 2018 à 18:33 | | 0 commentaire(s)|

Babou Diaham, ancien directeur de l'Office du Bac
Babou Diaham, ancien directeur de l'Office du Bac

Cliquez-ici pour regarder plus de videos

Intervenant au procès de la fraude au Baccalauréat 2017, l’agent judiciaire de l’Etat a vivement dénoncé les faits au prévenu. Cependant, il a réclamé a réclamé le franc symbolique en guise de préjudice.

« J’ai peur pour mon pays, quand je vois un proviseur et un professeur de français enseigner à nos enfants, la tricherie, la malhonnêteté, le gain facile. J’ai peur quand je vois des élèves et des étudiants achetaient des épreuves pour l’obtention du précieux diplôme du Baccalauréat. J’ai peur quand je vois des agents de l’office du Bac protégés dans des faits aussi graves », a-t-il regretté, faisant allusion au défaut de comparution des trois témoins, dont Babou Diakham, ex-Directeur de l’office du Bac.

Selon, le défenseur des intérêts de l’Etat du Sénégal, la culpabilité des prévenus ne souffre d’aucune contestation. «Mais je sais que leurs avocats vont plaider la relaxe en évoquant le défaut de base légale des poursuites. Mais cet argument ne saurait prospérer et je vais laisser ce point à monsieur le procureur. L’Etat a subi un préjudice moral dans cette affaire. Parce qu’on a jeté un discrédit sur le précieux sésame. Et d’ici 20 ans, on risque d’avoir un pays dirigé par des ignorants», a-t-il martelé.







Kady Faty, Leral