leral.net | S'informer en temps réel

Procès Imam Alioune Ndao et Cie: Le Sénégal accusé d’être le bras armé de la France contre l’Islam


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Mai 2018 à 15:14 | | 0 commentaire(s)|

Le Sénégal fait un procès par procuration contre l’Islam. C’est la conviction de la plupart des avocats d’Imam Alioune Ndao, jugé avec une trentaine autres personnes pour terrorisme.

« Ce procès ne fait honte ! Il a été orchestré par la France pour lutter contre l’islam comme elle l’a toujours fait d’ailleurs », a dit Me El hadji Mamadou Basse. Il intervenait à la suite de ses confrères qui avaient, eux aussi, accusé l’Etat du Sénégal d’être le bras armé des puissances occidentales contre l’Islam.

« Dans notre Constitution, on nous interdit de faire référence à notre religion. Cheikh Ahmadou Bamba a été déporté du Sénégal. Sous Senghor, on condamne Serigne Cheikh Tidiane Sy. Sous Abdou Diouf, on emprisonne Serigne Moustapha Sy. Après la deuxième alternance, on nous dit que le marabout est un simple citoyen. On part en France soutenir une marche organisée par le journal Charli Hebdo qui a caricaturé notre prophète Psl », s’indigne la robe noire.

Poursuivant son argumentaire, l’avocat de défendre : « Après avoir repris le Sénégal avec Bolloré Eiffage entre autres, on demande aujourd’hui la liquidation du guide religieux Imam Alioune Ndao avec 30 ans de travaux forcés sur la base de simple manipulation. Alors que ce vieux de 58 ans est un digne fils du pays qui a consacré toute sa vie à l’islam».




Kady FATY, leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos