leral.net | S'informer en temps réel

Procès Khalifa Sall et Cie: L’équation des fonds politiques persiste


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Février 2018 à 11:12 | | 0 commentaire(s)|

Procès Khalifa Sall et Cie: L’équation des fonds politiques persiste
La caisse d’avance est un support pour servir de fonds politiques”, ont déclaré les co-prevenus du maire de Dakar hier, au dixième jour du procès. Ils ont souligné que l’argent est mis à la disposition du maire, sans aucune justification de gestion. Ni les bénéficiaires encore moins les destinataires de ces fonds, ne leur sont communiques.

« La Caisse d’avance est un mécanisme d’exécution des fonds qui sont mis à la disposition du maire. Je remettais directement les sommes d’argent au maire qui est l’ordonnateur, sans connaître les bénéficiaires et la destination », a expliqué Mbaye Touré, répondant au procureur de la République.

Pour Mamadou Oumar Bocoum, inspecteur du Trésor et Ibrahima Touré, les fonds politiques n’existent pas dans les documents dont ils ont eu connaissance. Ils parlent de fonds spéciaux. « Mon problème, c’est l’appellation de fonds politiques. Ils n’existent pas de fonds politiques dans les textes. On parle de fonds spéciaux. Le Gie a un Ninea mais je ne peux pas vérifier si le numéro est faux », a souligne le prévenu Mamadou O. Bocoum.





Walf Fadjri



Cliquez-ici pour regarder plus de videos