leral.net | S'informer en temps réel

Quand Mimi travaille contre les intérêts de l’APR et du Président Macky Sall !


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Janvier 2018 à 08:12 | | 0 commentaire(s)|

La bonne Dame Aminata Touré dite Mimi est vraiment spéciale comme le postule, du reste, son dernier titre de gloriole, pardon, de gloire : Envoyée Spéciale du Président de la République Macky Sall. Depuis un certain temps, l’ancienne cheftaine du gouvernement de la République du Sénégal tient la vedette de l’actualité nationale et ce, au sujet des sommes recouvrées dans la traque des biens supposés mal acquis.

Celle qui s’était distinguée par une rage indicible à foudroyer les détourneurs de l’argent du contribuable, met, aujourd’hui, dans une posture inconfortable «l’Etat-APR» et son chef, le Président Macky Sall. Dans un contexte de climat politique exécrable, où l’on s’apprête à renouer les fils du dialogue, Mimi qui se prend pour l’éternelle procureure de la République, entre en jeu comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Comme qui dirait, elle entonne les magnificats à mâtines !

La Dame Mimi, très radicale devant l’éternel, a vraiment une démarche martiale, de va-t-en- guerre, qui ne sert nullement le Président Sall. Elle exhume l’affaire de la traque comme pour exister politiquement dans l’arène. Après être laminée, moult fois, au niveau de son terroir de Grand-Yoff et chassée comme une malpropre à Kaolack, l’ancien Garde des Sceaux, Ministre de la Justice entend se (re)faire une nouvelle santé…politique par l’usage du verbe, des énormités qui, au lieu de la grandir, la rapetissent au plus bas degré.

L’année 2018 qui vient d’être déclarée «Année Sociale» nous impose un climat politique serein, sociable. Les incartades, acharnements et tutti quanti…n’ont pas de place dans le Baobab à palabres où nous invite, nous convie son Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Macky Sall. Oui ! L’émergence tant slogannisée tire sa source du consensus de tous les patriotes sénégalais, en lieu et place de l’adversité si atroce et féroce qui ne peut que nous mener vers des lendemains peu prometteurs.

A mort aux trouble-fêtes !




Par Ibrahima NGOM Damel*Journaliste (Thieydakar)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos