Leral.net - S'informer en temps réel

Quinzaine de l’Europe : Le dialogue comme solution à l’emploi des jeunes !

Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Mai 2021 à 23:35 | | 0 commentaire(s)|

Par Cheikh Tidiane NDIAYE La quinzaine de l’Europe au Sénégal a été marquée par une journée de dialogue entre plusieurs organisations entrepreneuriales, politiques, économiques et diplomatiques entre le Sénégal et l’Union européenne. Le but est de rapprocher les employeurs et les demandeurs.  Sous l’initiative du Consortium « Jeunesse Sénégal » et l’Union européenne, plusieurs groupes socioprofessionnels ou […]

Par Cheikh Tidiane NDIAYE

La quinzaine de l’Europe au Sénégal a été marquée par une journée de dialogue entre plusieurs organisations entrepreneuriales, politiques, économiques et diplomatiques entre le Sénégal et l’Union européenne. Le but est de rapprocher les employeurs et les demandeurs.  Sous l’initiative du Consortium « Jeunesse Sénégal » et l’Union européenne, plusieurs groupes socioprofessionnels ou socio éducatifs se sont retrouvés ce vendredi, pour discuter autour de l’investissement européen et l’employabilité des jeunes sénégalais.      

« La Team Europe s’engage à continuer à mettre la création d’opportunités, en particulier pour des jeunes, à travers ses programmes d’emplois et d’insertion professionnelle, de la promotion de l’emploi.  Nous allons nous mobiliser pour être plus coordonnés et harmonisés au tour de ces objectifs », affirme Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne. Des propos tenus ce vendredi lors de la quinzaine de l’Europe, organisée de concert avec le Consortium Jeunesse Sénégal (CJS). L’union européenne a signé un protocole de partenariat avec le CJS afin d’établir un cadre de dialogue pour élaborer des réflexions et stratégies sur la promotion de la jeunesse et les mettre à la disposition des acteurs politiques. 

C’est dans ce contexte, que des acteurs de développements, étudiants et employeurs se sont retrouvés pour échanger sur ces questions. La matérialisation de ces objectifs se fera avec l’accompagnement de la « Team Europe ». Selon la Chef de la diplomatie européenne au Sénégal, il s’agit d’un grand réseau d’entrepreneurs et d’investisseurs européens qui s’engagent davantage dans la coordination. «La Team Europe s’engage à continuer à mettre la création d’opportunités, en particulier pour des jeunes, à travers ses programmes d’emplois et d’insertion professionnelles, de la promotion de l’emploi.  Nous allons nous mobiliser pour être plus coordonnés et harmonisés autour de ces objectifs. Nous allons aussi encourager tous nos collègues dans les autres agences sur ce train positif envers l’efficacité. Nous réfléchissons à de nouvelles possibilités au niveau de l’Union européenne pour nos programmes futurs», renseigne-t-elle.   

Une initiative qui a été saluée par le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération. A en croire Amadou Hott, l’engagement de la Team Europe se matérialise quotidiennement par son appui constant aux différentes initiatives d’amélioration des conditions de vie des populations sénégalaises. Il soutient que le Sénégal ne sera pas en reste. Selon M. Hott, le gouvernement reste très engagé dans son programme d’urgence de l’insertion socio-économique des jeunes. 

Le projet « Jok def » en appui à l’insertion professionnelle des jeunes

Cette employabilité des jeunes, qui depuis un temps est au cœur des concertations, a servi de justification de la rencontre. Seydina Mouhamadou Ndiaye, vice-président du Consortium Jeunesse Sénégal (CJS), pour sa part soutient que ce sont les aspects, innovation, insouciance et diversité dans la réflexion qui a conduit à l’organisation de cette journée. Il estime que la jeunesse matérialise la masse démographique. Il souligne que leur implication dans les instances de décisions devient un impératif. « Les décisions qui vont être prises pour nous demandent notre implication durant tout le processus, mais aussi de mettre en place un programme d’intelligence collective qui puisse toucher en terme d’équité territoriale », suggère-t-il. Pour ce faire, M. Ndiaye avance que cela passe par l’identification des différentes organisations, mais aussi par le relationnel. « Aujourd’hui, on parle de tripartie : public, privé et  les organisations de la société civile », avance-t-il.

C’est là où réside tout l’engagement d’Eurocham qui représente la chambre de commerce de l’Europe au Sénégal. Son responsable, Pascal Auchlard, fait savoir que ce dialogue avec les jeunes et avec l’administration est important pour avoir des ressources et aider les jeunes dans la construction de leur parcours professionnels. L’organisation européenne a mis ainsi en place un programme dénommé « Jok def ». Ce  « projet structurant », vise à contribuer à l’amélioration du climat des affaires au Sénégal. « Le but, c’est de se rapprocher de plus en plus, de façon coordonnée, pour essayer d’améliorer la communication avec les lycées, les écoles et les étudiants. Nous souhaitons que ce partenariat soit gagnant-gagnant. Qu’on puisse obtenir des jeunes qui correspondent à nos besoins et qu’on puisse les aider à décrocher des emplois. L’éducation, c’est bien. Mais il faut être proche du marché de l’emploi », dixit Pascal Auchlard.  



Source : https://www.lasnews.info/quinzaine-de-leurope-le-d...


Titre de votre page Titre de votre page