leral.net | S'informer en temps réel

Ramadan et santé : Quels sont les conditions, bienfaits et soins d’hygiène permis ?

Dans la religion musulmane, le jeûne n’est pas un simple acte individuel de piété, accompli occasionnellement, par quelques fidèles comme c’est le cas dans d’autres religions, mais une obligation prescrite à toute la communauté, à quelques exceptions près. En effet, le jeûne n’est pas une simple privation alimentaire, mais l’observation d’un ensemble cohérent de prescriptions d’ordre alimentaire, physique, spirituel et moral qui affecte le comportement de l’individu et transforme les habitudes de la communauté.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Août 2011 à 18:44 commentaire(s)|

Ramadan et santé : Quels sont les conditions, bienfaits et soins d’hygiène permis ?
Quels sont ses bienfaits ?

Lorsque nous jeûnons, nous mettons notre corps au repos. Il n’y a plus d’effort digestif, mécanique, sécrétoire ou nerveux ; l’organisme économise alors beaucoup d’énergie. Cette énergie sera utilisée pour les réfections tissulaires ou les purifications : C’est tout l’intérêt du jeûne. On observe pendant le jeûne les bienfaits suivants :

une stimulation des sens

une régulation de ta tension artérielle et du cholestérol après quelques jours de jeûne

une vision qui devient nette et claire

un regain de forme au terme du jeûne

une peau qui devient plus souple

une résistance aux maladies : augmentation des défenses immunitaires

une non dépendance vis-à-vis des stimulants artificiels

une élimination des graisses superflues dues à une alimentation excessive, les toxines dues au stress et aux polluants divers

une perte de poids : plus marquée chez les hommes

Le jeûne nous réhabilite c’est pourquoi on recommande le régime pour prévenir ou guérir certaines maladies.

Comment entrer dans le jeûne ?

Nous devons préparer notre corps en diminuant progressivement les aliments : une semaine avant nous devons éviter les excitants, le tabac, diminuer notre consommation de viande, de poisson, d’œufs, de lait et, prendre plus de fruits, de légumes ou d’eau.

Comment s’alimenter durant le jeûne ?

Le repas de l’aube doit être léger : éviter l’huile, les graisses, le beurre, les œufs, la patte d’arachide et, préférer les aliments légers comme la bouillie de mil (« laax « ), un morceau de pain plus une tasse de lait etc… Au moment de la rupture, commencer par une tisane chaude : lait, quinquéliba, etc.

Prendre votre repas de résistance un peu plus tard ? Entre temps faire quelques minutes de marche. Mangeons tranquillement ! Nous devons toujours éviter de manger lorsqu’on a trop faim car, la sensation de faim ne s’épuise qu’après s’être nourri. Ainsi vous risquez de manger beaucoup plus que ce dont votre organisme a besoin. La grande règle serait de s’alimenter après que la sensation de faim ait été surmontée. Et, le meilleur moyen d’y arriver est de manger un sucre d’assimilation rapide. Un petit mets en céréales fera largement l’affaire. Si vous n’aimez pas les céréales, pensez alors à un stimulant comme une tasse de café par exemple. Essayez et vous verrez ! Un petit quart d’heure suffira pour réduire votre sensation de faim. Le but est de réussir à manger la tête reposée et donc, d’éviter les troubles digestifs comme les ballonnements et les douleurs gastriques.

Comment sortir du jeûne ?

Reprendre progressivement son alimentation pour une durée au moins égale au nombre de jours jeûnés : éviter les pattes comme le pain, les excitants et consommez des fruits, des légumes, des céréales.

Quels sont les soins d’hygiène permis ?

Les soins d’hygiène buccale (sans avaler l’eau) le parfum, les injections, les inhalation, le prélèvement, une goutte (dans l’oreille ou l’œil) : tous ceci est admis par l’organisation islamique des soins médicaux dans son neuvième colloque à Casablanca les 14 et 17 juin 1997.

Pour quelles maladies nous ne devons pas jeûner ?

Nous devons surseoir au jeûne pour les maladies suivantes : le diabète de type1 ou insulinodépendant, l’insuffisance cardiaque, l’insuffisance rénale, l’ulcère gastrique, l’insuffisance respiratoire sévère, l’hépatite évolutive, la tuberculose.

Pour le diabète de type2 ou non insulinodépendant, on peut jeûner si et seulement si son diabète est équilibré et qu’on ait eu aucune complication les trois derniers mois précédant le jeûne.

Peut-on faire le sport pendant le ramadan ?

Oui mais modérément. Cependant il faudra éviter la chaleur, surtout entre 16h et 17h 30, moment de la journée où l’organisme a très peu de carburant.

Au niveau cardiaque, le cœur est au repos, la fréquence de ses battements diminue, ses besoins en oxygène sont moins importants, il est moins fatigué. Les vaisseaux sont de meilleure qualité s’adaptant plus facilement à l’effort et sont plus résistants au vieillissement

Comment notre corps réagit-il au jeûne ? Au cours du jeûne, la personne commence par consommer le sucre présent dans son corps : le sucre du foie puis celui des muscles et ensuite l’organisme passe aux graisses. Ces derniers vont être utilisés comme source d’énergie et donc, fondre jusqu’à ce que la personne puisse s’alimenter à nouveau. On distingue deux phases dans le jeûne : une phase d’adaptation, et une autre d’équilibre. La première dure à peu près 10 jours. C’est généralement celle qui est susceptible de poser des problèmes. Normal, car notre organisme passe brusquement de son régime habituel à un régime de rigueur ! Mais franchi ce cap, notre corps s’habitue.

D’une certaine façon, il s’équilibre automatiquement. La conséquence est une perte de poids inévitable qui découle du processus de nettoyage de l’organisme. Ne vous inquiétez pas, elle n’est pas dangereuse. En fait, elle ne se produit pas au dépend des tissus vitaux. Seules les substances superflues sont brûlées par notre organisme. Notamment les graisses et les déchets. L’adaptation du corps s’effectue sur le tissu adipeux, autrement dit, sur le tissu gras. Ce dernier constitue la réserve d’énergie de l’organisme. Il va donc s’adapter en fonction des besoins de la journée.

Que font l’intestin, le foie, les reins, les poumons et la peau pendant le jeûne ?

L’intestin s’immobilise presque, il reçoit moins de sels biliaires ; le foie lui, ne reçoit plus de toxines alimentaires à neutraliser mais filtre toujours le sang et libère sa bile, et les déchets métaboliques déversés par la muqueuse intestinale. Les reins filtrent toujours le sang. Les poumons, continuent leur travail d’échange gazeux, et participent mieux au travail d’oxydation des surcharges. Enfin la peau, elle, reçoit une grande quantité de poison à gérer, d’où l’augmentation des odeurs corporelles.

Quelle est la conséquence de la forte consommation de sucre pendant le jeûne ? Contrairement à une idée reçue de très longue date, il n’y a aucun lien de cause à effet entre la consommation de glucides en général et de sucre (saccharose) en particulier, et la survenue d’un diabète de type2, dit aussi diabète non insulinodépendant. Lorsque l’on est diabétique, rappelons-le, cela signifie que notre organisme assimile mal le glucose. Celui-ci se retrouve alors en excès dans le sang. La raison en est bien souvent les surplus alimentaires, la prise de poids, le manque d’exercice et une prédisposition génétique. Le diabète de type2 n’est pas plus fréquent dans les pays à forte production et consommation de sucre que dans les autres. En général, l’apport en glucide de notre alimentation est inférieur aux recommandations des nutritionnistes. Pour être en forme, nous avons absolument besoin d’une alimentation comportant au moins 55% de l’énergie sous forme de glucides.

Notons ainsi qu’une consommation excessive de sucre ne peut pas, à elle seule, provoquer un diabète. A l’origine de cette idée reçue, l’amalgame de deux vérités : le diabète est caractérisé par une concentration trop élevée de sucre dans le sang (hyperglycémie) d’une part, et toute ingestion d’aliments sucrés entraîne une augmentation de la glycémie d’autre part. Mais, chez le sujet sain, cette augmentation est normale et temporaire : l’insuline contrôle précisément la quantité de sucre circulant dans le sang. Elle est la clé qui ouvre au sucre (glucose) la porte des différentes cellules de l’organisme, dont il est le carburant. En cas de surpoids, les cellules « obéissent » moins bien à l’insuline. Les portes restent fermées au glucose qui s’accumule dans le sang. Le pancréas tente de forcer les portes, en sécrétant davantage d’insuline, mais il finit par s’épuiser au fil des ans chez les sujets génétiquement prédisposés : c’est alors que le diabète de type2 s’installe chez 30% des personnes en surpoids.

Attention !

Beaucoup ont le réflexe d’allumer une cigarette dès la rupture du jeûne : c’est l’infarctus du myocarde ! L’alimentation est le plus souvent à base de glucides d’absorption rapide et de graisses saturées : ce mode alimentaire est à l’origine d’une prise de poids de 5 à 6 kg au mois de ramadan, ce qui peut causer une résistance à l’insuline, à l’hypertension artérielle et au diabète.

NB : le tabac est le facteur de risque cardiovasculaire le plus dangereux !

Serigne Samba Ndiaye : Phytothérapeute, site web



1.Posté par Afranchie-toi le 25/08/2011 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Cet article a le mérite de pousser le musulman à approfondir sa foi et élevé ces mérites dans ce mois béni, qui nous apprenne le contrôle de soi et la patience. En effet la provocation de cet article appelle chez l’humain l’instinct répulsif de colère, mais le Ramadan nous pousse à purifier notre âme de tout asservissement aux instincts animaux. Pour suivre les commandements du prophète «à lui, bénédiction et salut » :

D’après Abû Hurayra un homme dit au Prophète «à lui, bénédiction et salut » : « Fais-moi une recommandation », « Ne te mets pas en colère, répondit le Prophète «à lui, bénédiction et salut » L’homme répéta plusieurs fois la même demande et à chaque fois il lui disait : « Ne te mets pas en colère ».

Et de suivre le coran quand on débat avec les noms musulmans :

125. Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son sentier et c'est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. « Sourate 16 : 125 »

L’auteur a écrit :

« Le jeûne est-il bénéfique à la santé ? Se lever en plein nuit pour faire le plein, manger précipitamment, pour ne pas avoir trop faim la journée, et revenir dormir, en un mot ce ‘souhour’ comment tu le vois diététiquement ? Laisse toute autre considération à part et réponds-moi sincèrement et seulement en tant que médecin, en tant que professionnel de la santé, ai-je lancé à mon ami. »

Réponse :

Présentation caricatural du Ramadan :

Cette présentation est du à la structure psychologique de certains athée, qui ne peuvent pas envisager ni sentir les bienfaits intérieur des actes d’adoration. Et la foi ne commence pas par un choix individuel seulement mais c’est un don du créateur « que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées» aussi. Ce don se mérite par la quête de vérité du serviteur, et doit être garder et nourri, car en Islam la foi n’est pas quelque chose de stable, c’est un arbre qui a besoin d’être entretenu par l’adoration et les bonnes œuvres et le bon comportement. Le délaissement du chemin du créateur « exalté soit-il » diminue la foi, c’est pour cette raison on a besoin d’occasion cyclique pour se ressourcer et renouveler la foi, et se remettre en cause perpétuellement. Cela se fait par annuellement au cours du mois du ramadan, et hebdomadairement par la prière du vendredi, et quotidiennement par les cinq prières de la journée.

Donc l’athée doit avoir l’humilité d’envisagé cet aspect de la structure des croyants, quand il s’adresse à eux. Et de notre côté croyant on se doit d’envisagé l’absence de cette dimension chez l’athée.

(En annexe : quelques bienfaits thérapeutiques du jeûne équilibré)

De ce fait je peux comprendre l’expression :

L’auteur a écrit :

‘Se lever en plein nuit pour faire le plein, manger précipitamment'

Réponse :

Puisque l’auteur ne s’est concentré que sur le besoin du corps dans le rituel du ramadan, et il l’a oublié que le centre de ce rituel n’est pas le corps mais l’âme, et non les besoins de la chair
Chez le musulman la nuit du Ramadan ne se résume pas à :

Se goinfrer – relation sexuelle – sommeil

Mais c’est l’accomplissement des prières nocturne du Ramadan, qui font partis du rituel du jeûne dans ce mois béni.

Et ce mois béni entraine le croyant à se contrôler face à nourriture, et donc respecter les préceptes de sa religion quand il se nourrit :

Le Prophète «à lui, bénédiction et salut » a dit : « Jamais le fils d’Adam n’a rempli de mal un récipient comme son ventre. Pourtant quelques bouchées suffisent au fils d’Adam pour se maintenir. S’il ne peut en être autrement, qu’il réserve un tiers pour sa nourriture, un tiers pour sa boisson et un tiers pour sa respiration. »

[... Mangez et buvez en évitant tout excès ...] Qur'an/ Sourate 7 verset 31

Et la précipitation est interdis en Islam. Donc dieu «que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées » qui a ordonné le jeune dans ce mois, a ordonné d’autres prescriptions complémentaires et c’est par la vision d’ensemble qu’on peut comprendre le vrai sens.

L’auteur a écrit :
Avec un sourire malicieux aux lèvres, sa réponse vient résumer parfaitement la conception de tous les jeûneurs musulmans : le jeûne est une obligation islamique et cela suffit. Le Coran l’impose. « Je jeûne pour ressentir ce qu’éprouvent les nécessiteux ». Telle est la réponse étrange d’un voisin très pauvre.

Réponse :

Toujours la même stratégie :

Présenter un model caricatural et le généralisé pour faciliter l’argumentation !

Comment l’auteur peut dire que c’est est une réponse de tous les musulmans !!!

Apparemment il n’a jamais lu un livre parlant de cette prescription !

L’auteur a écrit :
Mais tu jeûnes tout le temps, durant toute l’année ! Tu n’es pas riche !

Réponse :

Toujours un regard tronqué sur le Ramadan :

Il veut nous faire comprendre que le jeûne se résume à la privation de nourriture !

Le Prophète «à lui, bénédiction et salut » : «Celui qui n'abandonne pas les faux discours et agir sur lui, Allah n'a pas besoin qu’il se prive de la nourriture et de la boisson».

Si l’écrivain avait un peu d’instruction il aura lu ce hadîth et des dizaines d’autres dans ce sens. Et qui explique très bien que la finalité n’est pas la privation du corps de nourriture, mais c’est le sens qui est derrière cette pratique « qui est un sujet très vaste pour le développer, mais il peut se documenter plus sérieusement sur les commandements dans ce mois béni, et la finalité de l’adoration »

Car le jeûneur ne laisse pas que la nourriture mais aussi les relations sexuels « qui sont pratiqué par le pauvre et le riche pour information », et le but n’est pas la privation en sois. Mais c’est d’apprendre à maitriser ces instincts, ce qui doit conduire le bon musulman à délaissé tout comportement interdit par la religion : comme le faux discoure, le mensonge, la médisance et tout ce qui nuit aux autres.

Le Ramadan c’est aussi le mois de la lecture du coran, et des prières nocturnes et de tous les bonnes œuvres : partage des repas, visite des familles, des malades, l’aumône …

L’auteur a écrit :
Son humour a dédramatisé la situation : « mais pendant le Ramadan, je pratique le carême officiellement ! » Le jeûne du millionnaire est-il comme celui du pauvre malheureux ?
N’est-il pas logique qu’il soit imposé seulement aux riches ?

Réponse :

Oui il est pareil pour ceux qui ont compris le sens de cette adoration, c.à.d. la purification de l’âme, et l’augmentation de la foi. Chacun sera jugé par dieu en fonction des moyens qu’il avait à sa possession.

Et dans ce domaine la richesse ne peut rien, au contraire sa peut être une tentation qui handicape le riche de suivre les commandements de dieu « que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées ».

Et cette question nous montre très bien comme j’ai mentionné plus haut, la psychologie d’un athée. En effet l’auteur présente le jeûne et l’adoration en général comme une contrainte et un poids, mais le croyant la vive comme de la nourriture spirituel qui lui donne une force extraordinaire pour s’améliorer et s’approcher plus de dieu « que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées ». Que de lui seul « que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées » nous obtenons forces, santé et bien matériel.

Pour cette raison au contraire de ce qu’il dit l’auteur, tu trouveras que les gens qui sont dans le besoin, sont ceux qui sente le plus le besoin du rapprochement de leur créateur « que Sa Puissance et Sa Gloire soient proclamées ».

L’auteur a écrit :
A-t-il le même sens ? Si on ose parler de logique quand il s’agit de religion,

Réponse :

Je ne sais pas après l’insuffisance de l’auteur de l’article, s’il peut nous parler de logique !

Car la logique implique l’acquisition de l’information avant de s’aventurer à écrire n’importe quoi !

L’auteur a écrit :
Mais ce qui est vraiment insupportable est de voir des professeurs d’économie se défiler sur les écrans de télévision pour prêcher que le ramadan est le mois du Bien et de la bienveillance, comme s’ils n’avaient jamais entendu parler de l’envolée des prix durant ce mois. Comme si ce mois de ‘piété’ n’était-il pas le mois des spéculations par excellence, le mois des chiffres d’affaires !

Réponse :

Là aussi on atteint les limites dans la réflexion !!

Comment peut on reprocher au ramadan la spéculation … voir même le comportement déviants des fidèles !

Et le Ramadan implique de suivre les prescriptions du Coran :

« Mangez et buvez, évitez les excès, Il (Dieu) n’aime pas les gens qui dépassent les limites » Qur'an/ Sourate 7 verset 31

Ces mêmes spéculateurs sont interpelés par le message de l’islam qui interdit leurs pratiques et l’usure sur lequel est fondé tout leur système :

Prophète «à lui, bénédiction et salut » a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde à l’homme qui est bienveillant et généreux lorsqu’il vend, achète (s’acquitte de ce qu’il doit) et réclame (le paiement de sa créance). »

Prophète «à lui, bénédiction et salut » a dit : « Celui qui prend le monopole d’une nourriture quarante nuits, a été acquitté de dieu »

Prophète «à lui, bénédiction et salut » a dit : « Celui qui nous trompe n'est pas des nôtres »

« Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens; et ne vous en servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dévorer une partie des biens des gens, injustement et sciemment. » Qur'an/ Sourate 2 verset 188

« Et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires- qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux. » Qur'an/ Sourate 4 verset 161

Donc la même religion qui a imposé le jeûne du mois du ramadan a interdis les spéculations et la vente du produit à un prix plus élevé que sa vrai valeur.

Et n’oublie pas que ce phénomène concerne toutes les fêtes religieuses ou nationales, donc va combattre tous les fêtes partout dans le monde.

Cet évènement spéculatif si les lois islamiques l’interdisant ne sont pas appliquées, ils peuvent se produire pour tout évènement !

Le prix de la SNCF s’en vole quand il y’a des vacances

Est-ce qu’on va dire que c’est la faute des vacances ??

Les prix des sapins vont s’envoler lors de noël, ainsi que les produits fétiche de cet évènement
Pareil lors de tout évènement

Est-ce que tu veux interdire toute célébration communautaire ?

Ou bien c’est juste le Ramadan qui te pose problème ?

Tu oublie que les sociétés par le faite de fêter un ensemble des dates marquants, approuve la pratique communautaire du Ramadan. Se sont ces évènements qui te font sentir l’appartenance à une communauté, à une nation et à un ensemble d’idéaux.

L’auteur a écrit :
Pourquoi tout le monde se voile la face, n’y a t-il pas une baisse flagrante de la productivité dans tous les secteurs d’activité pendant ce mois ? Les fonctionnaires ne désertent-ils pas leurs postes dans tous les pays islamiques en période de jeûne ?

Réponse :

C’est une généralité qui est lié à des comportements individuels selon les secteurs d’activités que le jeûne en lui-même.

Comme tu peux avoir une baisse d’activité pendant les grosses chaleurs chez certains, ou pour les femmes enceinte ou pendant les périodes de vacance…

En ce qui est des pays musulman, cela relève d’un model de société :

L’islam ne met pas la quête de la surproduction sans fin au centre de la société. Mais le but c’est de bâtir une société ou l’homme est placé au centre et non le profit. Et l’homme dans sa composante spirituel et physique, et non centré sur une vision matérialiste.

Et là je note une contradiction à rajouter dans le raisonnement de l’auteur :

D’une côté il s’insurge contre la surconsommation qui est le fruit de la surproductivité

Et de l’autre côté il s’insurge sur une supposé modération dans la productivité !

L’auteur a écrit :
Quant à ceux qui croient ce que racontent les imams dans les mosquées sur la prééminence de la morale dans ce mois, une promenade dans les marchés et les places publiques leur suffiraient pour vérifier l’inanité de leurs paroles. Et voir les gens en manque, en rage.

Réponse :

Ton constatation est probablement le fruit de ton entourage. Si tu demande à un voleur un avis sur la morale de la société, il va te dire que tous sont pourris. Et si tu demande à un pieux il va te répondre : Il y’a beaucoup de bien chez les gens dans ce pays.

Chacun observe la société selon son propre parcours, selon sa personnalité et selon ces fréquentations.

Et même si ces comportement déviants existe, ceux qui sont responsable ne pratique pas le ramadan mais se pive simplement de manger et de boire :

Le Prophète la paix soit sur lui: «Celui qui n'abandonne pas les faux discours et agir sur lui, Allah n'a pas besoin de lui donner sa nourriture et la boisson».

Par contre tout être objective observe bien l’influence du Ramadan sur la morale des gens, les mosquées se remplissent la nuit comme le jour, les dons, les aumônes, augmente, les comportements déviants ne sont plus observable, les lieux de la débauche se ferme, les visites entre famille devient quotidien, les visites des hôpitaux, des refuges, …se multiplie, beaucoup de gens arrête la cigarette l’alcool….

Donc nier ces choses c’est être aveugle ou malhonnête.

L’auteur a écrit :
La foi est une idéologie dominante, c’est le pire que peut avoir un pauvre, un riche ou un scientifique. Elle représente souvent un obstacle sérieux devant la transformation naturelle des groupements humains en société. Elle pousse généralement les hommes et les femmes à devenir un troupeau, pour ne pas dire des esclaves volontaires. Elle élève la servitude volontaire au rang de la vertu capitale.

Réponse :

La foi n’a rien avoir avec les religions, tu peux avoir la foi dans le capitalisme, le communisme, le pragmatisme, …

Toute idée qui devient une vérité absolue pour toi, engendre ces phénomènes et ces dérives.

Et on a vu que le communisme athée à créer plus d’uniformisation et d’asservissement et de domination et d’esclavage que les religions.

Cela prouve que les dérives sont le propre des humains que des idées qui peuvent porter. Sauf si l’auteur nous propose une société sans modèle sociétale ou chacun à une singularité complètement distinguée de la société !!!

Même dans les pays dites démocratique, il y’a le troupeau qui suit la pensée dominante, qui contrôle tous les outils de fabrication de la pensée collective qui sont : l’éducation, l’information, les lois sociétales.

Et pour citer que les évènements récents :

La base des manifestations qui ont fait chuté les dictatures arabes « amis des pays soit disant démocratiques » sont les mosquées. Les plus grands rassemblements se font les vendredis, et pendant le mois béni du Ramadan se font après les prières nocturne.

C’est la foi qui pousse ces jeunes à affronter sans arme les pires des dictatures, reprend les slogans dans les manifestations et tu verras ce qui anime ces foules.

Reprend l’histoire des prisons et tu verras qui ont le plus combattu les dictatures.

Reprend l’histoire de la lutte contre le colonialisme et tu verras qui a lutté.

Quand il s’agit de sacrifier sa vie pour la communauté, seuls ceux qui sont animé par une foi et des idéaux restes sur le terrain de l’affrontement.

Les athées pragmatiques et ceux qui sont asservis à la culture dominante, finissent toujours dans le camp des collabos.

L’auteur a écrit :
D’où l’uniformisation qui frappe les ensembles humains islamiques. Ni individualité, ni autonomie, encore moins la liberté. Parce que la religion est généralement un legs social en opposition radicale avec la liberté individuelle et la pensée autonome.

Réponse :

Réflexion subjectif de la part d’un athée, surtout quand on compare les pays dites « musulmans » et les pays athées de la période stalinien ou celle de cuba, la chine, …

Et même dans les pays dites « musulmans » se sont les régimes laïque comme celui du baas en Syrie, Irak ‘avant 1990’, ou celui de ben Ali en Tunisie qui ont créé le plus de répression et d’uniformisation de la société. Fidèle tous à la période de terreur de la révolution française qui présente leur modèle idéologique !

Quand à l’uniformisation dans tous les pays dits « musulmans » sa montre à quel point d’ignorance se trouve l’auteur de l’article. C’est plus la dispersion qui se retrouve dans ces pays, avec les différents courants de pensée qui la transverse entre les mouvements islamistes « qui sont divisés entre eux », les nationaliste « qui sont divisé entre eux », les libéraux, les socialistes ……

Mais il faut lire et non affirmer des mensonges, juste pour arriver à une conclusion qu’on veut imposer par force.

L’auteur a écrit :
En un mot la religion en général, et l’islam en particulier, sont la négation absolue de toute autonomie subjective. Mais quand tout le monde est intégriste, il n’y a pas d’intégristes.

Réponse :

Vos affirmations et vos généralités est une preuve flagrante de votre intégrisme.

La religion au contraire libère les être de la servitude de leur semblable, vers la servitude de leur créateur qui est le créateur aussi de leur semblable.

C’est à partir de ce constat qu’on peut y arriver à la vraie liberté, mais toute autre forme de liberté fictive est une servitude soit à un groupe ou à un individu

Servitude de la minorité à la majorité dominante et à la pensée dominante, est une servitude qu’on la voit tous les jours.

Et l’islamophobie qui est devenu une pensée dominante, est aussi une forme de servitude, comme est le cas de toutes les idées populistes.

Tout contrat social en dehors de l’ordre devin, est une forme de servitude. Car il est l’œuvre d’une personne ou d’un groupe de personne : La réflexion étant un acte individuel et non collective, on ne peut pas définir une réflexion collective uniforme.

Donc la servitude est un constat logique, dans un rapport de force toujours déséquilibré.

Sauf il y’on a ceux qui choisissent la servitude à leurs semblables à leurs désires à la culture dominante…et il y’on a ceux qui choisissent le monothéisme qui est fondée sur la servitude du créateur et de se désavoué de tout autre servitude vers les créatures et même vers ces instincts et ces pulsion.

Rappelant qu’on s’est éloigné du RAMADAN dans ce plaidoyer d’athéisme



L’auteur a écrit :
Enfin aux yeux de ceux qui sont volontairement myopes. Est donc risible la situation des modernistes qui craignent l’instauration d’un ‘Etat théocratique islamique’ dans le monde arabe ! Comme s’ils étaient ivres morts, ces pauvres militent pour que n’advienne pas ce qui est déjà advenu depuis belle lurette.
Ils ne combattent que les mots, quant au contenu, ils sont noyés jusqu’au cou dans l’Etat islamique et la charia. Mais si on accorde un seul point positif au mois de ramadan, ce serait celui par lequel il rappelle les ‘distraits’ qu’ils vivent bel et bien dans un Etat islamique moyenâgeux appliquant les lois coraniques à la lettre. Foulant aux pieds les principes élémentaires des Droits de l’Homme, la diversité religieuse…

Réponse :

Ce même athée qui nous sert la propagande de l’asservissement dans les religions, veut nous vendre un asservissement à ce qu’il appel « modernisme ».
Ce même intégriste qui pleure sur la liberté religieuse, est entrain de combattre des pratiques religieuses.

Mais sa supposant modernité que d’autre peuvent appeler de l’obscurantisme athée, a tout à fait le droit d’asservir les religions, et de dire ce qui est bien et ce qui est mal. Mais ces adversaires idéologiques n’ont pas le droit !!!

Drôle de conception de la liberté chez ces obscurantistes athée !

Ces mêmes hypocrites qui nous vendent les droits de l’homme, la démocratie …sont les premiers à les bafouer quand le choix du peuple se porte sur leurs adversaires idéologiques !

L’auteur a écrit :
Au mois de Ramadan, on constate clairement que les gens sont plus musulmans que citoyens.

Réponse :

Pourquoi vous ne dites pas cela les jours des fêtes de fin d’années !

J’ai oubliée la mode de nos jours c’est l’islamophobie !

Sachant que le constat de notre amie, est très dangereux et nous rappelle les procès staliniens.

Car le monsieur oppose les convictions religieuses, à l’appartenance national !!

L’auteur a écrit :
Et même les pays où vivent encore des dizaines de milliers de non-musulmans se transforment, dans ce sacré mois, en Ramdanistan.

Réponse :

J’attends un même article sur ‘noëlistan’ pendant les fêtes de fin d’année !

Ou bien les pays musulmans n’ont pas droit d’avoir une identité, des valeurs ….

On défend l’identité laïque de certains pays, l’héritage chrétien chez d’autre, l’état juif chez d’autre, l’état bouddhiste chez d’autre, …Mais c’est les musulmans qui doivent se libérer de leur identité et de leur histoire

Bientôt on va fabriquer les bucher pour ceux qui jeûnent, ou les envoyer en Sibérie pour garantir une modernité et combattre l’opium du peuple comme disait un homme athée bien connu.

L’auteur a écrit :
Comment pourrait-on revendiquer une démocratie politique tout en refusant catégoriquement la diversité dans les domaines de la pensée et les croyances ?

Réponse :

C’est quoi le rapport !!!

Puisque les pays musulmans il y’a des ministres chrétiens, des jours féerie chrétiens, des grandes églises, un droit civil aux minorités selon leur dogme, ils se habillent comme ils veulent …..

Et pourtant dans un pays qui est considérée comme étant démocratique :
On interdit aux femmes de sortir même dans la rue, car ils ont une conviction religieuse qui les pousse à cacher leur visage !

Et on a interdis à d’autres femmes d’aller à l’école, car ils ont une conviction qui les pousse à se voiler !

Donc asservissement et l’uniformisation par la force de la loi.
Les hypocrites ne combattront jamais cette uniformisation, qui est appelée dans les soit disant démocraties comme : politique d’assimilation.


Réponse :

Qui se résume :

Prosterne-toi devant la pensée dominante, si non ta vie sera un enfer.

Et si tu n’es pas content : Casse-toi

L’auteur a écrit :
Comment peut-on aménager des horaires de travail pour les jeûneurs et tout réorganiser pour eux durant ce mois sans aucune considération aux non- jeûneurs ? Y a-t-il une seule autorité arabe qui ne criminalise pas les dé-jeûneurs ? Y a t-il un seul gouvernement qui ne se considère pas comme tuteur exclusif de la vie métaphysique de ses sujets ? Quand est-ce que les petites gens cesseront-ils à leur tour de mettre leur nez dans les affaires philosophiques des autres ? Mettre leur nez en alerte pour détecter des odeurs de nourriture provoquées par un quelconque dé-jeûneur barricadé dans un appartement ou un bureau ? Débusquer un infidèle dégustant un café maure ?
A l’accoutumée, ceux qui ne jeûnent pas ou exactement ceux qui n’ont rien à voir avec cette pratique irrationnelle, se voient comme chaque année, condamnés à vivre dans la clandestinité. Comme vivaient les militants démocrates durant les heures les plus sombres du nationalisme et socialisme arabes

Réponse :

Je vous rappelle que dans tous les pays, il y’a des fêtes nationales. Ou on arrête même de travailler. Et ou les pays organisent les festivités.

Exemple : Noël, fêtes religieuses juifs en Israël, fêtes nationaux ….

Et ceux qui n’appartient pas à la culture dominante subissent ces fêtes, et les acceptes très bien quand ils sont musulmans.

Et ils ont intérêts

Si non :

Ils seront taxés de « non intégrée », de danger pour la société !

Et il y’a des lois qui se prépare tous les jours pour réprimé la non intégration, voir la déportation par la privation de nationalité comme sa été évoqué dans certain délit.

Pareil pour les fêtes national, qui peuvent fêter l’arriver au pouvoir d’une idéologie :

Il y’a des fêtes républicaines qui sont imposé sur les royalistes !

Mais la pensée dominante asservi les faible d’esprit « les mouton » de se focaliser sur l’islam.

L’auteur a écrit :
. Et comme chaque année, des portes soupçonnées seront défoncées à la recherche des dé-jeûneurs cachés. Mais si les opposants politiques étaient soupçonnés de vouloir porter atteinte à la sécurité de l’Etat, les dé-jeûneurs sont inculpés d’un crime d’un autre genre : l’atteinte à la sécurité de la société islamique et ses fondements.

Réponse :

Non l’islam interdit de surveiller les gens chez eux, il criminalise tout acte de privation de la vie privé :

« O vous qui avez cru! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux. » Qur'an/ Sourate 49 verset 12

Mais tu dois te documenter la prochaine fois.

Et il est interdis d’obliger les non musulmans de respecter des pratique musulmanes.

« Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » Qur'an/ Sourate 2 verset 256

Mais il y’a du bon sens et du respect. Que des êtres intelligents le font même dans des sociétés ou les musulmans sont une minorité.

Par contre un tissu sur le visage a été jugé :

MENACE A L’ORDRE PUBLIQUE

Dans des sociétés qui prétendent être démocratique.

L’auteur a écrit :
La faim, la paresse, le gaspillage, l’arrêt de l’activité économique, la diététique bafouée, l’envolée des prix…des fondements de la nation ! Ce comportement religieux tout à fait en décalage avec les impératifs du monde moderne, où les gens se trouvent psychologiquement en grève, où la société somnole le jour et mange la nuit…ce cirque annuel ne serait-il pas responsable en partie de l’état désastreux du monde arabe ? Ne serait-il pas un frein en plus devant son développement ?


Vas y prend les armes pour imposer aux gens de délaisser le jeûne du ramadan, pour qu’ils se développent !!

Sachant que beaucoup de société sont plus sous développé que les sociétés arabes : observe-t-elle le jeûne aussi ?? Et quand les arabes été la civilisation régnante dans le monde, est ce que la cause été le jeûne ?

Par ce qui a été dis en réponse aux contre vérités :

• L’ignorance
• Le mensonge
• La caricature
• Le double poids double mesure
• La contradiction
• La malhonnêteté

Ces maladies morale : ne seraient elles pas les causes de la médiocrité de cet article ?

Voilà une réponse qui t’appelle elle aussi à franchir l’étape toi , oui toi aussi l’athée tu peux observer le ramadan non seulement comme privation de nourriture, mais un appelle à toi pour la méditation et la remise en question :

Le message est adressé à toi :

« Il y’a dans création des cieux et de la terre et dans la succession de la nuit et du jour, des signes pour ceux qui sont doués d’intelligence » Qur'an/ Sourate 3 verset 190

Annexe : Les bienfaits du jeûne thérapeutique, tiré de "Jeûner pour sa santé":
"Puisque le jeûne stimule la régénération de tout l'organisme, la plupart des problèmes de santé, pris en charge avant qu'ils ne soient irréversibles, peuvent se résoudre. N'oublions pas que la capacité de régénération de l'organisme est fabuleuse et que des personnes qui se croyaient atteintes à jamais de problèmes pathologiques ont reconquis une pleine santé en jeûnant." (Nicole Boudreau)
Sans être exhaustive, voici selon Nicole Boudreau une liste des principaux dérèglements que le jeûne améliore:
l'obésité et les problèmes qui y sont associés; taux élevé de cholestérol ou de triglycérides, diabète précoce, fois gras;
Les problèmes glandulaires (les glandes se régénèrent facilement); hypothyroïdie, problèmes liés au système de reproduction (règles douloureuses, irrégulières), au foie (qui est une glande), aux surrénales, aux parathyroïdes (qui régularisent, entre autres, le calcium sanguin) et au pancréas;
Les troubles digestifs: constipation, diverticules, ulcérations diverses, cristallisations;
Les problèmes circulatoires: artériosclérose, hypertension, prévantion des caillots, varices, problèmes liés à la circulation veineuse, migraines, frilosité;
Les problèmes sanguins: anémie, polyglobulie (excès de globules rouges), déséquilibres divers de la formule sanguine;
La dégénérescence de l'appareil locomoteur: arthrite, rhumatisme, myosites, arthrose, ostéoporose;
Les problèmes liés au système de défense: faiblesse immunitaire, allergies, maladies des ganglions, arthrite rhumatoïde, infections bactériennes récurrentes;
Les maladies virales: mononucléose, grippes, bronchites, laryngites, vaginites;
Les maladies de la peau: acné, eczéma, séborrhée, hyperacidité;
Les maladies du système nerveux: insomnie, irritabilité, maladies dégénératives au stade précoce (sclérose en plaques), épuisement;
Les problèmes du métabolisme des tissus: kystes, tumeurs bénignes, fibromes, inflammations, cancers précoces.
Nicole Boudreau poursuit:
"Lorsque les pathologies sont causées par la toxémie, induite par les habitudes de vie inadéquates ou le surmenage, le corps peut se régénérer grâce au jeûne. S'il s'agit de maladies génétiques transmises par l'hérédité, le jeûne n'est pas utile.
Précisons cependant qu'on peut prévenir une faiblesse héréditaire par le jeûne. Une faiblesse héréditaire n'est pas inéluctable; elle se manifeste dans un organe ou un tissu moins résistant, qui se dérègle en premier lorsque l'organisme atteint un certain degré de toxémie. En évitant ce seuil de toxémie pathogène, on évite la manifestation de la faiblesse héréditaire. Un mode de vie sain et des jeûnes de régénération périodiques nous permettront de vivre aussi longtemps que notre ancêtre le plus endurant."
Au revoir


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page