leral.net | S'informer en temps réel

Real Madrid-Deportivo la Corogne (3-2), le Real renverse tout

Le Real de Zidane a encore fait valoir ses belles ressources mentales pour signer un succès sur le fil contre le Depor. Le record d'invincibilité du club est battu.


Rédigé par leral.net le Samedi 10 Décembre 2016 à 22:59 | | 0 commentaire(s)|

Il avait égalisé face au Barcelone dans les ultimes instants, il a récidivé une semaine plus tard dans les arrêts de jeu face au Depor pour offrir les trois points au Real grâce à une tête imparable. Sergio Ramos, est le grand sauveur des Merengue ces derniers jours, et les points précieux qu’il ramène, peuvent peser cher dans la balance en fin de saison. Le défenseur espagnol a permis à son équipe de s’en sortir dans un match débridé où le champion d’Europe ne s’est vraiment réveillé que dans le dernier quart d’heure. La faute à une équipe de Depor assez audacieuse qui a posé beaucoup de soucis à son adversaire.

Depuis mai 2014, jamais l’équipe de Real n’a été confrontée à une absence conjugée de Benzema, Cristiano Ronaldo et Bâle. Pour cette confrontation contre le Depor, Il n’y avait aucun de ces trois attaquants sur la feuille du match. Zinédine Zidane a donc mis au repos son buteur portugais et Benzema, alors que Gareth Bale est toujours à l’infirmerie. Le pari était risqué et réussi, mais il a failli tourner au cauchemar, notamment en seconde période. Alors que les Madrilènes menaient tranquillement sur un but d’Alvaro Morata (49e) sur une belle frappe enveloppée après un premier acte plutôt insipide, ils ont manqué de vigilance et de concentration et ont laissé le Depor frapper deux fois par l’intermédiaire de Joselu (63e, 65e).

L’attaquant de Deportivo n’était pourtant sur le terrain que depuis 7 minutes, mais il a su profiter des largesses défensives de Real à deux reprises, d’abord sur un service de Gil (63e, 1-1), puis sur une offrande de Andone (65e, 1-2). On pensait alors que la série d’invincibilité de Real (35 matches ce soir) touchait vers sa fin et qu’il serait difficile de retourner la situation. Mais avec un coaching gagnant de Zidane, le Real a su remonter la pente dans l’ultime quart d’heure. Une passe décisive de Lucas Vazquez pour une tête de dominicain Mariano Diaz (84e, 2-2), les deux rentrants, a permis au Real de recoller au score avant que Sergio Ramos ne se rattrappe de ses erreurs défensives sur un corner bien tiré de Kroos (93e, 3-2).

Un Depor séduisant

Le Real va s’envoler pour le Japon pour disputer la Coupe du Monde des Clubs, et peut se focaliser entièrement sur ce nouveau objectif puisque 6 points le sépare du Barça en Liga. Mais Zidane a consicence que la chance lui a sourit ce soir. Le scénario aurait pu aussi être tout autre si Sergio Borges n’avait pas trouvé de la tête le poteau gauche des buts madrilènes peu après la demi-heure de jeu (35e). Le partenaire de Keylor Navas en sélection de Costa Rica, avait déjà vu une de ses déviations passer juste à côté du cadre (29e). Ces deux occasions galiciennes ont montré que la charnière Pepe-Ramos n’était pas bien sereine au début. Zidane ne savait peut-être pas que ces deux joueurs composaient déjà l’axe central des Merengue, lors de la dernière défaite du Real face au Deportivo en Liga, le 30 août 2008.

source: Yahoosport



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page