leral.net | S'informer en temps réel

Refus de sélectionner les lions des championnats moins cotés: Le monde du foot tacle Aliou Cissé

La décision d’Aliou Cissé de ne pas prendre les joueurs qui évoluent dans les championnats exotiques ne fait pas l’unanimité. Journalistes, managers, présidents de clubs, agents de joueurs et entraineurs interrogés, ont fustigé cette «philosophie» du sélectionneur.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Octobre 2019 à 06:40 | | 0 commentaire(s)|

Demba Varore journaliste : «la décision de Cissé est une aberration»


«C’est une aberration, cette déclaration de Cissé. Elle est même truffée de contradictions et de manque de respect à des compétiteurs. Aujourd'hui, s'entraîner sans jouer avec le Barça, Porto ou Caen ne vaut pas mieux que jouer tous les 3 jours ou chaque semaine en Chine, en Turquie, en Arabie Saoudite ou au Qatar. Les entraînements, surtout en pleine saison, ne sont pas toujours intensifs. Et puis, pour sélectionner, je ne pense pas qu'on doive comparer les championnats. C'est au contraire le niveau des joueurs qu’il faut mettre en balance. Les dernières grandes compétitions (Coupe du monde et Can) ont montré que les joueurs qui évoluaient en Asie avaient le coffre solide et un bon volume de jeu. Dans la liste du Brésil, Il y a combien de joueurs qui évoluent dans ces championnats qu'il dévalue ? Et puis Chérif Salif Sané (Casa), Arial Mendy (Diambars), Khadim Ndiaye (Horoya), Amadou Touré (Horoya), Issa Sarr (Mamelodi Sundowns), Adama Mbengue (Diambars), Pape Seydou (Jaraaf) étaient-ils dans des championnats majeurs quand ils ont été sélectionnés ? La Ligue 2 en France est-elle un championnat majeur ? Mais c'est lui le sélectionneur, il vient avec sa philosophie et en assumera les conséquences. Mais, encore une fois, Aliou Cissé fait fausse route et manque énormément de respect à des compétiteurs», a déclaré notre confrère Demba Varore journaliste au Quotidien «Stades».


Omar Koliba Soumaré, manager sportif basé en France : «Ce n’est pas forcément un argument de taille»

Manager sportif basé en France, Omar Koliba Soumaré ne comprend pas Aliou Cissé. «Ça n’engage que lui réellement, dès l’instant où il prend l’entière responsabilité de l’atteinte ou non des objectifs qui lui ont été fixés. C’est assez relatif sur sa vision du football. Mais aujourd’hui, il y a une très grande différence entre être dans un championnat majeur et jouer dans un championnat majeur. On peut y être sans avoir le temps de jeu qu’il faut. Il y a des joueurs qui sont dans de grands clubs et qui n’ont pas le temps de jeu qu’il faut. Est-ce que ces joueurs-là sont compétitifs réellement et peuvent répondre à l’attente d’une équipe nationale ? C’est ça la réelle question. Dans un passé récent, l’expérience nous a montré que ce n’est pas forcément un argument de taille. On a vu une équipe zambienne majoritairement composée de locaux qui a remporté la Coupe d’Afrique des nations. Il y a eu certes l’aide d’Emmanuel Mayuka qui jouait au FC Zurich, mais tous les autres étaient dans des championnats qui ne sont pas majeurs du tout. L’exemple le plus récent, c’est l’Algérie, avec des joueurs qui évoluent au Qatar. Ce sont des choses à revoir. En tout cas, ce qui est sûr, pour nous, la possession du football d’une équipe nationale, c’est une sélection des joueurs en forme du moment. Libre à chacun de prendre une décision qu’il pense utile pour le football».

Landry Lopy, entraineur : «Cette décision n’a pas de sens»

Son collègue entraîneur Landry Lopy abonde dans le même sens. «A sa place, j’aurais dit que j’irai chercher les meilleurs talents sénégalais et partout dans le monde. Si un joueur peu apporter un plus, j’irai le prendre en tant que sélectionneur. Il y a de grands noms qui ne jouent pas dans ces championnats majeurs en France, en Allemagne, en Angleterre, en Espagne ou en Italie etc. ; maintenant, il y a la Belgique et la Turquie. Dans les grandes nations du football, par exemple au Brésil, il y a des joueurs qui jouent en Chine comme Macérano ou encore Oscar, en Colombie, Martinez… la liste est longue. Ça n’a pas de sens de dire que certains joueurs ne sont pas sélectionnables alors qu’ils sont performants. A un certain âge, les joueurs ont besoin de se remplir les bourses et ils préfèrent aller là où ça coule à flot. Wagué, par exemple, il ne joue pratiquement pas. S’il était en Angleterre, il n’aurait pas de médaille, comme il l’a eu avec le Barcelone, parce que c’est une histoire de quota. La sélection doit être élargie. L’Algérie est l’exemple le plus patent».


Soda Thiam, journaliste : «Aliou Cissé doit changer de philosophie et se fier à la performance des joueurs»

Journaliste à la Rfm, Soda Thiam n’épouse pas elle non plus la philosophie de Cissé. «C’est alarmant de dire que les joueurs qui ne jouent pas dans les championnats européens ne pourront plus avoir de place en sélection sénégalaise. Si ça continue, cela ne sera pas bénéfique au Sénégal. En plus, on parle de sélection et pas d’équipe. Il faut sélectionner les joueurs qui sont plus en forme en l’état actuel et ne pas se fier à l’équipe ou le championnat de tel ou tel autre joueur. Si Aliou Cissé veut travailler dans la continuité c’est bien, par exemple s’il avait l’habitude d’avoir Alfred Ndiaye et qu’il se retrouve dans un championnat moins huppé, il peut être performant. Il leur suffira de lui trouver un programme particulier en dehors de ses matchs en club. Le mieux pour le sélectionneur, c’est de changer de philosophie et se fier à la performance du moment des joueurs et non aux championnats».


Adama Ndione, journaliste : «lui-même avant de devenir sélectionneur, il n’était pas un entraineur majeur»

Journaliste sportif à Tfm, Adama Ndione pense que c’est la langue de Aliou Cissé qui a fourché. «C’est plus une erreur de communication qu’une conviction personnelle. Dans le sens ou tous les grands sélectionneurs nationaux ne s’inscrivent pas dans une dynamique d’exclusion de manière formelle. C’est une philosophie à laquelle beaucoup d’entraineurs souscrivent, mais ne le disent pas. Aliou Cissé devrait emprunter un autre contexte et éviter de s’enfermer dans ce carcan d’où il ne pourra plus sortir. D’autant plus qu’il décourage carrément les joueurs qui évoluent au plan national ou qui sont dans d’autres championnats, et qui sont pourtant performants. Si aujourd’hui on partait du principe selon lequel on ne sélectionne pas quelqu’un qui n’est pas compétitif ou qui n’évolue pas dans le haut niveau, lui-même, peut-être qu’on ne lui aurait pas confié les rênes de l’équipe nationale du Sénégal. Tout simplement parce qu’avant qu’il devienne sélectionneur, il n’était pas un entraineur majeur. Il a sélectionné des joueurs qui, même s’ils sont dans des championnats majeurs, ne jouent pas dans leurs clubs. Lui-même, il s’est pris dans son propre piège».


Youssouph Badji, journaliste: «Aliou Cissé doit revoir sa copie»

Notre confrère de Vox populi Youssouph Badji appelle Aliou Cissé à se ressaisir. «L’argument des championnats n’est plus valable. Aujourd’hui, quand on regarde même l’équipe du Brésil qui va affronter le Sénégal, il y a au moins 5 à 6 joueurs qui évoluent dans le championnat brésilien. Est-ce que le championnat brésilien est plus relevé que celui chinois ? Peut-être qu’il l’a dit et qu’il peut plus reculer. Mais aller en Arabie Saoudite ne change en rien la valeur d’un joueur. Je préféré un joueur qui joue en Arabie Saoudite ou en Chine, qui a du rythme, qui a du temps de jeu et qui met des buts, à un autre qui est en France ou en Angleterre, qui joue une fois tous les 15 jours ou 30 mn, 15mn. Certainement, il est dans un grand championnat ou un grand club, mais il n’a pas le même nombre de matchs qu’un footballeur qui est en Turquie ou dans un championnat qui est jugé un peu plus faible. Aliou Cissé doit revoir sa copie et mettre l’accent sur les performances des joueurs. Peut-être la difficulté, c’est la médiatisation des championnats.


Aliou Badara Kébé, président Hlm Grand-Yoff : «La vérité est qu’Aliou Cissé a déjà ses joueurs»

«Il y a des joueurs retenus dans sa liste qui sont dans de grands championnats et qui ne jouent pas beaucoup de matchs ou qui ne sont guère titulaires. Moussa Wagué est au Barça et il ne joue presque pas. Je ne suis pas d’accord, Aliou Cissé est là pour sélectionner les meilleurs footballeurs sénégalais du moment et pas autre chose. Il doit prendre ceux qui s‘adaptent le plus à l’équipe ou au football africain. Il y a des joueurs qui sont bons en clubs alors qu’en sélection, ils ne brillent pas. S’il parle de forme du moment, là on peut comprendre mais sa décision là est à revoir. La vérité, c’est qu’il a déjà ses joueurs».


Aly Mal, coach Port autonome de Dakar : «On ne peut que respecter son choix»

«C’est lui l’entraineur, il a toutes les décisions en main. Si lui sélectionneur national dit qu’il ne peut prendre que ceux qui sont dans des championnats plus huppés, c’est son choix. Chaque entraineur a ses choix et sa philosophie mais aussi sa façon de faire. Donc je pense qu’on ne peut que respecter son choix. C’est son avis, mais je pense qu’on peut trouver dans ces championnats-là de bons joueurs. Libre à lui de prendre cette décision».

jottay.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos