leral.net | S'informer en temps réel

Remous au sein de l’Unccias: Serigne Mboup, son président, relativise

Après celle de Dakar, la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de la région de Saint-Louis a suspendu sa participation au sein de l’Union nationale des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal (Unccias), dirigée par Serigne Mboup. Ce dernier, dont la gestion est décriée, relativise les reproches qui lui sont faits.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Décembre 2021 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|

Remous au sein de l’Unccias: Serigne Mboup, son président, relativise
Invité hier sur Sen Tv, le président la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, dit ne pas comprendre les attaques portées contre son management. Selon lui, la transparence ne pose pas de problèmes au sein de l’Union nationale des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal. Il renvoie la balle.

«C’est me faire un mauvais procès que de me reprocher un manque de transparence», déclare Serigne Mboup.

«Nous connaissons le problème de Dakar. Dakar fait une rétention de l’argent des autres Chambres de commerce. L’État ne verse que 26 millions Cfa à l’Unccias chaque année. Les chambres ne cotisent pas, c’est moi qui paie le loyer. Saint-Louis n’a jamais cotisé. Je pense que c’est de petits problèmes qui occasionnent cette situation. À Saint-Louis il y a eu un mécontentement suite au non renouvellement de passeport diplomatique par l’État du Sénégal. Nous tiendrons peut-être une réunion mardi (hier, Ndlr) pour être édifiés. Parce que lorsqu’on décide de boycotter une structure, on doit pouvoir motiver sa décision», affirme le président de l’Unccias.

Revenant sur le rôle des Chambres de commerce auprès des opérateurs économiques, Serigne Mboup préconise que l’État mette en place une politique plus incitative en faveur de la formalisation des acteurs du secteur informel.







Tribune


Titre de votre page Titre de votre page