Leral.net - S'informer en temps réel

Rencontre d’évaluation après les Législatives : Les responsables de BBY se donnent en spectacle à Bambey

Rédigé par leral.net le Lundi 7 Août 2017 à 14:15 | | 0 commentaire(s)|


Malgré la victoire éclatante dans le département de Bambey, les partisans du Président Macky Sall ont montré samedi dernier, les contradictions qui minent leur compagnonnage. La réunion d’évaluation de la coalition Benno Bokk Yakaar, à l’issue des élections législatives du 30 juillet dernier, convoquée par l’ancien ministre de l’Hydraulique, Pape Diouf, s’est presque terminée en queue de poisson.

Le coordonnateur départemental Mor Ngom et le jeune responsable El Hadji Dia se sont donnés en spectacle pour une histoire de prise de parole. Le dernier nommé a déploré le comportement du ministr-conseiller du Président Sall, même s’il dit regretter cet incident.

Mais à l’issue de la rencontre, El hadji Dia s’est permis de bloquer le chemin de la sortie à Mor Ngom. « Je regrette fort ce qui s’est passé. Je trouve juste que je mérite plus d’égard pour le travail que j’ai abattu durant la campagne et qui a abouti à cette victoire éclatante de la coalition Benno Bokk Yakaar dans le département de Bambey », a dit le jeune responsable.

Pour sa part, le ministre, Mor Ngom, préfère rester dans le cadre de la victoire de leur coalition au niveau de Bambey. Selon lui, c’est le moment de rendre à la population la monnaie de sa pièce. Et c’est normal si aujourd’hui, tout le monde se glorifie.

« Ce que le président de la République a fait à Bambey en termes de réalisations et d’investissements, est à l’origine de cette victoire. C’est vrai que ces responsables sont les porte-paroles des populations et c’est normal de faire une évaluation.

Ces élections législatives constituent pour nous, le premier tour de la présidentielle de 2019
», a expliqué Mor Ngom. A l’en croire, l’objectif premier de l’opposition était de vaincre Benno Bokk Yakaar pour imposer une cohabitation à l’Assemblée nationale.

Malheureusement, les « opposants sont passés de Manko à Tassaro ». Au-delà des querelles par-ci et des incidents par-là, Mor Ngom précise qu’ils (responsables de Benno) ont tous le même défi : «la réélection du Président Sall en 2019 ».


L'Observateur


Leral Titre de votre page