leral.net | S'informer en temps réel

Rentrée scolaire à Kaolack: Un déficit de 635 enseignants enregistré

L’académie de Kaolack a un besoin de 635 enseignants dans l’élémentaire et le moyen-secondaire. ‘’Aujourd’hui, à Kaolack, un déficit de 335 enseignants est dénombré dans l’élémentaire et 300 enseignants dans le moyen secondaire’’, a révélé l’inspecteur d’Académie Siaka Goudiaby, lors d’un Comité régional de développement (CRD) axé sur la préparation de la prochaine rentrée scolaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Octobre 2021 à 21:45 | | 0 commentaire(s)|

" Il n’y a pas de péril en la demeure, car nous espérons trouver une solution à ces déficits. On fera d’abord fonctionner provisoirement les classes, en attendant le recrutement des 5 000 enseignants ‘’, a toutefois rassuré l’IA de Kaolack.

Le Président Macky Sall a autorisé le recrutement de 5000 enseignants au titre de l’année scolaire 2020/2021. Ce recrutement, qui a démarré le 3 mai dernier, va concerner le préscolaire, l’élémentaire, le moyen et le secondaire.

Siaka Goudiaby signale que par endroits, il a été noté quelques difficultés relativement à l’état des établissements scolaires, notamment dans le département de Nioro, où des écoles ont perdu leurs toitures, qui ont été emportées par les tornades.

" Il va falloir que les maires et les présidents des Conseils départementaux s’organisent pour remettre en état ces établissements endommagés par les intempéries hivernales", a-t-il suggéré.

De même, signale Siaka Goudiaby, à l’Inspection de l’Education et de la Formation (IEF) de Kaolack Commune, certains établissements ’’sont inondés’’. Selon lui, ‘’il urge de pomper rapidement ces eaux en rapport avec les services techniques de l’Etat, notamment les sapeurs-pompiers’’.

Il a indiqué que ‘’beaucoup d’autres établissements dans le département de Kaolack, ont encore dans leurs cours, des flaques d’eaux qui mériteraient d’être enlevées’’.

En ce qui concerne les lycées, ‘’il est noté dans quelques-uns, de l’humidité ambiante dans les salles de classe’’, ce qui justifie la nécessité de les ‘’désinfecter et de les nettoyer, pour que ces écoles soient en mesure d’accueillir les élèves’’.

’Il y a aussi des établissements où il manque des salles de classes. C’est le cas de l’école de Fass, dans l’IEF du département de Guinguinéo. Donc, nous demandons à la mairie et au Conseil départemental, de s’organiser pour créer d’autres abris provisoires, en remplacement de ceux qui viennent d’être détruits ou simplement, de construire des salles de classes répondant aux normes’’, a exhorté Siaka Goudiaby.

Sur le plan pédagogique, M. Goudiaby assure que toutes les mesures appropriées ont été prises en rapport avec les chefs d’établissement, concernant notamment l’élaboration et la mise à disposition des emplois du temps aux professeurs et aux enseignants.

"Nous avons prévu un ensemble de réunions de coordination avec tous les partenaires sociaux, les syndicats, entre autres, pour faire une mise à niveau en termes de partage d’information’’, a-t-il rassuré à l'Aps.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page