leral.net | S'informer en temps réel

Restitution des terres de l’aéroport: Ngor, Ouakam et Yoff brandissent le vote-sanction contre l’Apr

Très remonté contre «la spoliation de ses terres», le collectif des trois villages, Ngor, Ouakam et Yoff, n’écarte pas un vote sanction contre un éventuel candidat Apr à la mairie de Dakar, si toutefois l’Etat ne lui restitue pas l’assiette foncière de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Yoff.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Juin 2021 à 10:42 | | 0 commentaire(s)|

Restitution des terres de l’aéroport: Ngor, Ouakam et Yoff brandissent le vote-sanction contre l’Apr
Le collectif des trois villages ébous, Ngor, Ouakam et Yoff, a lancé «un mouvement de refus et de résistance contre la spoliation de ses terres». Ayant choisi hier pour le faire, ce jour revêt «un symbolisme» chez les Lébous.

«En ce jour mémorable coïncidant avec la célébration de «Tuuru Maame Ndiaré», du nom du génie protecteur du village de Yoff, qui se fait en mémoire de la bataille de Djambor en 1748, ce jour-là, la communauté Tank (Ngor, Yoff et Ouakam), aurait perdu toute existence, car attaquée par le Damel Cayoor. N’eût-été l’intervention mystique de Mame Ndiaré, ces villages traditionnelles auraient perdu toute leur culture et civilisation», déclare le porte-parole du collectif, Amadou Camara Diène.

Très remonté contre «la spoliation de ses terres», le collectif des trois, villages Ngor Ouakam et Yoff, n’exclut pas un vote-sanction contre l’éventuel candidat pour la mairie de Dakar, si toutefois l’Etat ne lui restitue pas l’assiette foncière de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Yoff.

«On ne va pas choisir un maire Apr. Nous ne sommes pas prêts à élire un maire Apr», a déclaré Aliou Bèye, un des Ndey Ji Rew de Yoff, présent hier lors du point de presse du collectif des trois villages, Ngor, Ouakam et Yoff, dont les membres soutiennent que le Président Macky Sall est «leur seul interlocuteur».

Dénonçant un «bradage qui ne dit pas son nom sur le site de l’aéroport international», les membres dudit collectif soulignent que «force est de reconnaître que cette assiette foncière fait l’objet de tant de convoitises de la part d’affairistes véreux, qui n’ont comme unique préoccupation que de renflouer leurs comptes en banque».

«Pendant ce temps», souligne Amadou Camara Diène, le porte-parole, «les populations de Yoff, Ngor et Ouakam ont besoin de cette assiette foncière parce que vivant dans la promiscuité à cause de l’essor démographique ».

«Devant autant de mépris, les populations de Tank, Ngor-Ouakam-Yoff, regroupées en collectif, ont senti la nécessité de fédérer leurs forces pour faire face à l’injustice et à l’oppression», indique M. Camara.

Soulignant qu’il «n’est pas engagé par le décret présidentiel affectant aux trois villages, 1000 parcelles à chacun d’eux sur le site du pôle urbain de Daga Kholpa», le collectif de prévenir ceux qui «voudraient effacer les Lébous de la terre de leur ancêtre», que leur entreprise n’aboutira pas.

«Les populations de Ouakam, Ngor et Yoff leur disent «préparez-vous à souffrir, nous ferons face». «Nous ne laisserons personne faire la bamboula sur notre dos, de notre vivant», soulignent les membres dudit collectif. «Le collectif pour la défense des intérêts de Ngor, Yoff et Ouakam est debout comme un seul homme», selon M. Camara, qui souligne que «ce collectif descendra sur le terrain pour défendre son bien, au prix de sa vie».





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page