leral.net | S'informer en temps réel

Retour du poste de Premier ministre: Un limogeage assuré pour certains ministres

Si le retour du poste de Premier ministre est perçu comme une bonne chose pour certains, il va entraîner des départs de ministres du gouvernement et de boss de certains hautes administrations du pays.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Novembre 2021 à 09:23 | | 0 commentaire(s)|

Retour du poste de Premier ministre: Un limogeage assuré pour certains ministres
Le retour du poste de Premier ministre va non seulement consacrer le départ de certains ministres du gouvernement, mais devra se traduire par la coupure de certaines têtes au niveau de la haute administration. On apprend qu’au niveau du gouvernement, tous les ministres qui ne sont pas dans le temps de l’action de la vision du Président Sall, à qui aucune marque de satisfaction n’est témoignée, vont être virés de l’attelage.

Ministres gaffeurs

Les ministres qui se sont fait distinguer par des gaffes, empêtrés dans des scandales présumés, vont devoir quitter l’establishment, nous apprend-on. Pour le retour du poste de Premier ministre, ça va donner lieu à un coup de balai au gouvernement, mais aussi au palais de la République, au niveau du proche entourage de Macky Sall, sans compter certains boss de structures et agences qui vont devoir faire leurs valises.

Déjà, entre traîtres et fidèles compagnons du Président, l’on se soupçonne. Que ce soit au palais de la République, dans le gouvernement et au niveau de la haute administration, l’annonce du retour du poste de Pm a installé un climat de suspicions.

D’aucuns sont en train de désigner d’autres comme n’ayant pas mouillé le maillot. Déjà, dans les couloirs de la Présidence et du Gouvernement, des collaborateurs étaient désignés au lendemain des évènements regrettables de mars dernier, comme des traîtres qui étaient prêts à lâcher Macky Sall.

Autant dire que dans l’entourage du Président où la guerre des clans, n’a jamais connu de répit, elle est montée d’un cran avec cette annonce du retour du poste de Pm. Les coups qui pleuvaient entre frères et sœurs ennemis, vont se renforcer ces temps-ci, avec des antagonistes qui ne se font pas de cadeau.

C’est en effet un secret de polichinelle que certains choix du Président Sall ne passent pas partout. Le choix de certains à des hauts postes n’a pas l’assentiment de certains proches du Président.

Mahmouth Saleh, seul contre tous

On peut par exemple, citer le poste de Mahmoud Saleh qui continue d’être contesté par ses détracteurs. D’autres le lorgnent et veulent lui prendre sa place. Il n’est pas difficile de savoir que le natif de Daara Djolof, concepteur de la notion du coup d’État rampant-debout, qui n’a pas de base politique, est mal aimé par certains proches de Macky et par beaucoup de responsables de l’Apr et de Benno.

D’ailleurs, Saleh est désigné comme étant derrière la non-investiture de plusieurs responsables du camp présidentiel aux élections du 23 janvier prochain. C’est dire qu’autour du Président Sall, chacun s’agite pour ses intérêts. C’est en quelque sorte un match de gladiateurs qui ne finit pas et s’intensifie de jour en jour.

Selon qu’on est avec tel ou tel autre, on choisit son camp, prêt à s’auto-mitrailler. Chaque combattant agit pour sa propre cause, avance des arguments pour justifier son droit à une part, dans la gestion du pays. C’est à voir si le rétablissement du poste de Premier ministre va impacter sur le développement économique du pays, s’il va permettre d’abréger les souffrances d’une population qui continue de subir les conséquences des mesures anti-covid.






Tribune


Titre de votre page Titre de votre page