a
leral.net | S'informer en temps réel

Rififi chez les femmes de l’Apr de Pikine : les 10 millions de Cheikh Kanté au centre d’une polémique

Les femmes de l’Apr du département de Pikine renouent avec les démons de la division, à quelques mois de la présidentielle. Et c’est encore qui est une histoire d’argent offert par Dr Cheikh Kanté qui est passée par là.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Octobre 2017 à 17:45 | | 0 commentaire(s)|

Des femmes de la commune de Mbao, favorables à Abdou Karim Sall, ont signé leur acte de divorce avec leur coordonnatrice départementale Awa Niang, qu’elles ont qualifiée de tous les noms d’oiseaux pour avoir selon elles, attaqué injustement leur mentor. « Nous ne reconnaissons plus Awa Niang comme coordonnatrice des femmes de l’Apr du département », a d’emblée fait savoir leur responsable, Khady Ndiaye.

Et Dieynaba Diallo d’ajouter : « la coordination des femmes de l’Apr exprime son indignation par rapport à cette sortie malheureuse d’Awa Niang. Elle a accusé Abdou Karim Sall d’avoir empêché le Premier ministre de parler lors de son meeting de clôture au stade Alassane Djigo de Pikine. Cela est faux ». Elle réaffirme d’ailleurs ne plus reconnaitre comme la tête de l’instance départementale.

Et d'avertir : "D’ailleurs, les femmes de l’Apr de Mbao mette en garde sévèrement Awa Niang et ses souteneurs tapis dans l’ombre". Elles n’accepteront plus que l’on jette le discrédit sur Abdou Karim Sall.

Dénonçant encore les agissements de Awa Niang, ces femmes apristes de Mbao poursuivent : « cette femme, usurpatrice de fonction, avait choisi le pire moment pour s’auto-proclamer responsable des femmes du département. Nous lui demandons d’ailleurs de nous expliquer où sont passé les 10 millions octroyés par Cheikh Kanté aux femmes du département ».

Awa Niang, par ailleurs deuxième questeur à l’Assemblée nationale, minimise et parle d’un mauvais procès. « Je tiens d’abord à préciser que je n’ai rien à voir avec cette histoire puisque je ne la gère pas. Je ne suis pas trésorière. Khady Ndiaye qui parle, doit de l’argent à la caisse », contre-attaque l’intéressée qui s’exprimait lors d’une assemblée générale de ses proches à l’hôtel de ville de Pikine. Et Fatou Sow, responsable des femmes de Pikine-Est, d’ajouter : « Khady Ndiaye qui dénigre les gens, a emprunté 1,5 million de francs dont elle n’a remboursé que 675 mille francs. Donc je regrette sa sortie malheureuse ».

Répondant encore à ses détracteurs, Awa Niang affirme qu’elle n’a pas le temps pour les calomnies. « L’heure est au travail. On n’a qu’à travailler dans la dynamique unitaire et cesser la médisance », conseille-t-elle. Maïmouna Kane, une autre de ses camarades, de renchérir : " Khady Ndiaye doit cesser de raconter des contrevérités. Elle doit d’Abord rembourser l’argent qu’elle a pris avant de parler. De plus, Khady Ndiaye n’a pas de base ".



Walf Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos