leral.net | S'informer en temps réel

Saccage des biens publics: Les consommateurs du Sénégal sensibilisent les jeunes

Le mouvement national des jeunes de l’Union nationale des consommateurs du Sénégal (UNCS) manifestent leur désolation face à la destruction des biens publics lors des émeutes de mars dernier. Face à la presse, ils ont prévu de mener une campagne, pour sensibiliser la population sur la préservation des biens publics.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Mai 2021 à 09:42 | | 0 commentaire(s)|

Saccage des biens publics: Les consommateurs du Sénégal sensibilisent les jeunes
Les manifestants s'en prennent très souvent aux biens publics et symboles de l'Etat pour se venger du pouvoir. En atteste les dernières manifestations lors de l’arrestation d’Ousmane Sonko.

Le mouvement national des jeunes de l’union nationale des consommateurs du Sénégal (UNCS) a tenu une conférence de presse, pour exprimer ses regrets face aux pertes en vies humaines et en biens matériels, comme les stations d’essence et les magasins de grande distribution saccagés lors des évènements de mars 2021, à Dakar et dans plusieurs régions du pays.

Occasion saisie par l’UNCS pour sensibiliser les jeunes pour la conservation de l’ensemble des biens publics et de mettre fin à la destruction des biens publics. Le coordinateur national du mouvement des jeunes de l’UNCS, Abdoulaye Bathily indique qu’aujourd’hui, la sociopolitique est de plus en plus incertaine à cause de la privation des libertés.

«Il a été constaté qu’a l’occasion des manifestations des élèves ou étudiants et remous dans le paysage politique au Sénégal, les bus Dakar Dem Dikk sont pris pour cibles, et par conséquent, cassés ou brûlés », dénonce-t-il. A l’en croire, face à ces violences qui ont causé d’énormes préjudices à la population, le mouvement des jeunes dit non aux casses des biens publics, notamment les moyens de transport.

Pour le porte-parole du jour, nombreux sont ceux qui ont impacté comme les élèves, les étudiants, les travailleurs et les automobilistes.

«A preuve, ces destructions ont impacté sur la vie des familles, car derrière chaque travailleur, c’est tout une famille qui est prise en charge. Le secteur crée des milliers d’emplois dans leurs zones d’implantation et des débouchés à des centaines de fournisseurs, tous dans la production locale », rajoute-t-il.

Et de poursuivre: « Par conséquent, en tant que consommateur, nous constatons que l’implantation des magasins de grande distribution concourt à la stabilité des prix des produits, à la limitation de la spéculation des grandes évènements tels que la (Tabaski, Korité, Pâques…), ces magasins augmentent le pouvoir d’achat des Sénégalais et participent à la sécurité alimentaire. Par ailleurs, force est de constater que ces bien publics n’appartiennent à aucun parti politique. Ce sont les biens de l’ensemble des populations sénégalaises qu’il faut donc préserver ».

Avant de conclure, le coordinateur du mouvement des jeunes lance un appel solennel aux jeunes à la retenue et à toutes les personnes qui souhaitent s’impliquer dans la lutte pour le bon déroulement de ce programme.«Nous disons à la population sénégalaise que vous pouvez exercer votre droit de marche, mais ne touchez pas à nos biens, car cela pourrait avoir des répercussions sur le plan social et économique (retard au lieu de travail, à l’école, perte d’emplois…).

Nous interpelons les autorités de veiller à la formation des jeunes pour un nouveau type de jeune conscient de ses responsabilités, nous implorons aussi le soutien de l’ensemble des partenaires, nationaux et internationaux, pour un climat social sans heurt et sans violence
», laisse-t-il entendre.




Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page