leral.net | S'informer en temps réel

Saer Seck et Abdoulaye Sow boudent la Rts pour ne pas partager le plateau avec Diouf

Saer Seck et Abdoulaye Sow étaient invités de l’émission "Galaxie Sports", animée par la RTS pour continuer le débriefing à la dernière Coupe du monde. Mais une fois sur place, ils ont tout bonnement boudé le plateau. Car, les deux vice–présidents de la FSF ne souhaitaient pas débattre avec le tonitruant El hadji Diouf.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Août 2018 à 10:34 | | 0 commentaire(s)|

Saer Seck et Abdoulaye Sow boudent la Rts pour ne pas partager le plateau avec Diouf
La dernière participation du Sénégal était au sommaire de l’émission "Galaxie Sports" de la Rts avant-hier (lundi 6 aoùt 2018). Comme invités, le desk sport de la chaîne nationale a convié Saer Seck et Abdoulaye Sow. Les deux fédéraux devraient faire face à El hadji Diouf, le double Ballon D’or. Mais quand ils ont su qu’ils avaient comme co-débatteur le « bad boy » du football sénégalais, ils ont simplement pris congé de leurs hôtes.

Malgré tout l’émission, s’est déroulée. Joint par téléphone, le rédacteur en chef du service sports de la Rts donne les raisons de cette attitude dans « Record ». « La Rts a effectivement invité des responsables de la Fédération, notamment Saer Seck et Abdoulaye Sow. Dans le souci d’équilibrer, nous avons jugé nécessaire d’inviter El hadji Diouf. Mais malheureusement, les Fédéraux n’ont pas voulu se présenter au plateau. Dans leur argumentaire ils ont dit qu’El hadji Diouf passe tout son temps à insulter et qu’avec ce dernier, ce n’est jamais un débat d’idées », informe Thierno Dramé. Il poursuit : « La semaine dernière, on a invité la personne morale de la FSF, Me Augustin Senghor, qui était là. Alors, pour respecter le parallélisme des formes, nous avons décidé de convier Diouf et les dirigeants autour d’un débat. C’est dommage. A notre niveau, nous avons pris leur décision avec philosophie. Ils restent nos partenaires mais nous pensons qu’un débat contradictoire ne pouvait qu’orienter notre équipe nationale, qui a devant elle des échéances importantes. »

Interpellé, Abdoulaye Sow dit ne pas verser dans la polémique. « Au départ, ils ne nous ont pas dit qu’El Hadji Diouf faisait partie des invités. Et, par principe, nous avons jugé nécessaire de partir d’autant plus que nous ne sommes pas invités. Que personne ne me parle de fuite en avant parce que j’ai toujours débattu. A notre niveau, on n’a jamais refusé des débats contradictoires », a dit le président de la Ligue amateur de football.






Record



Cliquez-ici pour regarder plus de videos