Saisie de matériel au groupe D-MEDIA : Ce qui s’est réellement passé (images)


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Novembre 2017 à 17:38 | | 0 commentaire(s)|


On en sait un peu plus sur la présence des éléments de la gendarmerie ce matin dans les locaux du groupe D-MEDIA. De sources sûres, les hommes en bleu accompagnaient un huissier de Justice, qui agissait au nom d’un certain Babacar Bâ dit Imam, pour exécuter une décision de justice, notamment la saisie de matériel appartenant au journal «La Tribune», une entité dudit groupe.

En effet, le sieur Bâ avait porté plainte contre le canard et son Directeur de publication pour diffamation, suite à la publication d’un article, dans lequel, il aurait été traité d’homosexuel. C’était en 2015. Après un procès devant le tribunal correctionnel, le plaignant avait eu gain de cause. Dans sa décision, le juge a condamné le journal, reconnu comme civilement responsable, à lui payer la somme de 10 millions de Cfa. Une décision qui a été confirmé plus tard en appel.

C’est donc fort de cette décision, que Boubacar Bâ s’est présenté devant le patron de D-MEDIA, Bougane Guèye Dany pour se faire dédommager. Après plusieurs requêtes sans suite, il a décidé de saisir les biens du journal. C’est ainsi qu’il s’est attaché les services de l’auxiliaire de justice (huissier). Lequel s’est présenté ce jeudi devant la Brigade de gendarmerie de la Foire.

Sachant que les choses peuvent dégénérer, le commandant de Brigade a déployé un nombre suffisant pour encadrer l’opération. Une dizaine d’hommes ont été réquisitionnés. Arrivés à l’immeuble « Serigne Gaïndé Fatma », le chef, l’huissier et ses accompagnants se dirigent vers locaux de « La Tribune ».

Seulement, les visiteurs ont trouvé la rédaction du journal presque vide. Soupçonnant que le matériel avait été enlevé, ils se sont tournés vers les locaux de Zik-Fm, qui se trouve au niveau supérieur. Là, le personnel s’est opposé à l’accès des lieux. Après des minutes de langage de sourds, le calme est revenu suite à l’intervention du Pdg du Groupe, Bougane Guèye Dany.

L’huissier qui ne veut rien entendre, a fini par mettre la main sur onze unités centrales, huit écrans, une machine I-Mac et un groupe électrogène. Avant de quitter, il donné un délai de 15 jours au boss de D-MEDIA pour s’acquitter de sa «dette », faute de quoi, le matériel saisi, sera vendu. Il a aussi promis d’y revenir pour opérer d’autres saisies..






Leral.net