leral.net | S'informer en temps réel

Saisie de ses quatre immeubles : Excaf confirme, dénonce et accuse


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Juin 2018 à 10:57 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le groupe Excaf Telecom est dans un profond gouffre. Il est fait état de l’adjudication de quatre de ses immeubles par la Banque islamique du Sénégal (Bis). Dans un communiqué rendu public hier, Excaf l’a confirmé. Ses responsables ont, à ce titre, tenu à préciser que la Bis est, jusqu’à ce jour, l’une des rares banques de la place, et la seule à ce niveau d’engagement, à lui avoir tendu la main et fait confiance dans l’exécution du Programme de la Tnt.

Et sur ce, quatre des immeubles du Groupe Excaf avaient bel et bien été hypothéqués et que cette information a toujours été rendue publique. La Direction générale a, à cet effet, tenu à rassurer les employés du Groupe Excaf Telecom. « Nous sommes, certes, dans une phase difficile, mais que nous avons toujours de bonnes raisons de continuer ce projet et comptons sur un Etat soucieux de continuer à nous accompagner et à nous baliser le chemin, comme un Etat fort doit le faire pour un champion national dans n’importe quel secteur », lit-on dans le communiqué de la direction générale d’Excaf.

« Le contexte de ce Programme est marqué par un embargo concerté de toutes les banques étrangères de la place, qui ont joué la carte de la préférence nationale, en espérant que l’échec de Excaf remette en selle les concurrents français et chinois recalés lors de l’attribution du marché de la TNT par l’Etat du Sénégal », estime la Direction générale de Excaf Telecom. Une façon de faire payer, à les entendre, « l’Etat du Sénégal et le Groupe Excaf Telecom, le premier pour avoir eu le courage de tirer les conséquences des résultats du dépouillement de l’appel d’offres en confiant ce projet porteur et structurant à une expertise nationale, le second pour avoir eu l’arrogance d’être candidat et de gagner une compétition plutôt que de s’aplatir devant des mastodontes pour qui nous et nos richesses sommes leur chasse gardée et habitués, en Afrique, à postuler pour la forme et à gagner sans être le meilleurs ».

Rappelant au passage que le contribuable sénégalais et l’Etat du Sénégal n’ont pas été mis à contribution dans le projet de la Tnt puisqu’ils n’ont pas participé au concours financier de sa réalisation. D’après eux, « c’est le Groupe Excaf Telecom qui s’est investi et avec lui l’ensemble des héritiers de feu Ben Bass Diagne, pour injecter sur fonds propres les milliards requis par ce projet de souveraineté que les banques étrangères ont décidé de boycotter. Les héritiers de feu Ben Bass Diagne, ont également mis leur patrimoine en garantie de l’exécution de ce projet ».

Cela suffit pour dire, sans être démentis, la foi qu’ils ont placée dans ce projet ainsi que dans leurs engagements vis-à-vis de l’Etat du Sénégal.






Walf Quotidien