leral.net | S'informer en temps réel

Sale temps pour les huiliers de Touba : Le Rasiat de Touba scindé en 2 blocs

Le torchon brûle au sein du Regroupement des Acteurs du secteur de l’Industrie et l’Agroalimentaire (Rasiat) de Touba. La présidente de ladite structure est accusée d’abus de confiance et de détournement d’objectif en complicité avec le directeur général de la Sonacos, Pape Dieng. En Assemblée générale ce mercredi, une frange des membres du Rasiat ont reniée la présidente de l’instance, Mame Khary Mbacké Mourtada. Cependant, la partie adverse n’a pas tardé à réagir. Dans un point de presse tenu le même jour, elle a balayé d’un revers de main toutes ces accusations, non sans lancer de grosses pierres dans le jardin des frondeurs.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Septembre 2018 à 04:43 | | 0 commentaire(s)|

Ça grogne au sein de l’Association des huiliers de Touba ! En effet, des bisbilles entre la présidente du Rasiat, Mame Khary Mbacké Mourtada, le secrétaire général, Ousmane Diakhaté et Serigne Mbacké Lo Président du conseil d’administration (Pca), ont finii par créer une cassure. Se sentant trahis par leur patronne, qu’ils soupçonnent d’être en complicité avec Pape Dieng, Dg de la Sonacos, certains membres l’ont destituée à la tête du Rasiat tout en réclamant la paternité de cette structure. «Mame Khary Mbacké ne faisait pas partie de notre Conseil d’administration, mais puisqu’elle est issue d’une famille religieuse, on l’avait mise à la tête du Rasiat. C’est ainsi qu’elle était présentée à tous les dirigeants de ce pays comme notre leader. Malheureusement, elle en a profité pour gérer ses propres intérêts au détriment de l’Association des huiliers. De plus, quand le Président Macky Sall disait que le problème du titrage d’arachide est réglé, il faisait allusion à l’Association qui regroupe 88 unités et qui mobilise plus de 24000 personnes. Il n’a jamais parlé d’une tierce personne. Donc si Pape Dieng de la Sonacos agit ainsi, on peut dire que c’est un détournement d’objectif. C’est ça que nous dénonçons. Sur ce, nous interpellons le chef de l’Etat pour que l’affaire soit tirée au clair pour l’intérêt des Sénégalais», a révélé Ousmane Diakhaté, le porte-parole des frondeurs.

«Les frondeurs ont été pris la main dans le sac en train de voler des fourreaux d’arachide et ils ont une dette envers nous, c’est pour cela qu’on la mise à zéro a été décrétée à leur encontre»

La réaction du camp adverse ne s’est pas attendre. Interpellé sur cette affaire, les partisans de la femme d’affaires, Mbacké-Mbacké ont réfuté, catégoriquement, ces allégations, et ont lancé de grosses pierres dans le jardin du camp adverse. «Parmi les 89 membres de Rasiat, les 59 collaborent avec Mame Khary Mbacké. Seuls 8 membres sont en train de faire des chantages pour leurs intérêts crypto personnels. Mais, nous les mettons en garde afin qu’ils arrêtent immédiatement le forcing, car nous ne cédons pas à leur menace. En plus, notre leader a «ressuscité» la structure grâce à son travail remarquable depuis qu’elle est à la tête du Rasiat et la Sonacos a toujours respecté ses engagements. Les frondeurs ont été pris la main dans le sac en train de voler des fourreaux d’arachide et ils ont une dette envers nous, c’est pour cela qu’on la mise à zéro a été décrétée à leur encontre. Voici, ce qui explique la frustration de ses rancuniers et voleurs. Ils sont incapables de démettre la présidente de son poste parce que c’est elle qui a créé le Rasiat», a rétorqué, leur porte-parole, Amadou Diène Gueye.

Toutefois, le regroupement des huiliers de Touba qui s’était engagé, en mars 2018, à livrer 300 tonnes d’huile à la Sonacos, risque de perdre son pari à cause de la guéguerre interne qui s’est transformée en bataille juridique. Dame justice tranchera sur cette affaire dans les jours à venir.

Mor Mbaye CISSE, (Correspondant à Touba, Actusen.sn)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos