leral.net | S'informer en temps réel

Salon de l’Agriculture de Paris: Le ministre de l’Agriculture se félicite de la qualité des produits « made in Sénégal »


Rédigé par leral.net le Dimanche 23 Février 2020 à 20:09 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, le Pr. Moussa Baldé, accompagné de plusieurs officiels, dont de l'Ambassadeur du Sénégal en France, a visité samedi dans l’après-midi les expositions du Sénégal au Salon de l’Agriculture de Paris. A l’issue de son tour de stand, il a félicité les organisateurs, dont l'Union nationale des chambres de commerce du Sénégal et les agents de son ministère pour la qualité des produits et des expositions « made in Sénégal ».

« J’estime que nous avons un beau stand avec des produits made in Sénégal. J’espère que durant tout le long du salon, nous allons faire vivre le Sénégal et notre participation à ce Salon sera de qualité », dit-il, lors d’un entretien avec les journalistes.

L’agriculture cultive l’émergence

Sur un autre un point, Moussa Baldé a décliné la vision du Président Macky Sall qui selon lui, veut que l’agriculture soit l’un des moteurs de l’émergence.
« Au ministère de l'Agriculture, nous avons l’habitude de dire que l’agriculture cultive l’émergence. Pourquoi ? On vient de finir avec le PSE 1 (Plan Sénégal émergent). Et, dans le cadre du PAP1 (Plan d'Action Prioritaire) qui a été décliné au niveau de l’agriculture et dans le cadre du Procas ((Programme d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise) qui a vu a vu la production de notre agriculture se multiplier par 4, par 5 pour beaucoup de spécialités : le riz, l'arachide et d'autres. Nous allons garder le cap et faire en sorte que l'agriculture sénégalaise soit une agriculture productive qui permet d’assurer la sécurité alimentaire; d'exporter comme nous le faisons avec l'horticulture et tous les gens qui exposent ici. Mais aussi, avoir une agriculture qui permet de donner à nos jeunes des emplois décents et durables et qui porte la croissance et cultive l'émergence », a-t-il expliqué.

S’agissant du programme de l’autosuffisance alimentaire, le ministre de l'Agriculture est d’avis que ce n’est le nombre qui compte, mais les faits. « La réalité, c’est que le Sénégal a multiplié entre 2014 et 2019, sa production par quatre (4). Il ne reste que de le multiplier par 2 et nous avons des arguments pour y arriver », a-t-il souligné.

Difficultés de la Sonacos : Le ministre de l’Agriculture promet sa modernisation.

Quid des difficultés de la Sonacos à s’approvisionner en graines d’arachides ? Le ministre de l'Agriculture minimise, tout en rassurant que la Sonacos va se moderniser pour répondre à ses attentes.

« La Sonacos est notre entreprise qui avait été privatisée et c’est grâce au Président Macky Sall que nous avons pu récupérer cet outil important de transformation de l’arachide. Il se trouve qu’elle est en phase de la restructuration pour pouvoir progresser. Avec le nouveau Directeur général, Modou Diagne Fada, des solutions sont en vue pour permettre à cette société de se moderniser et de jouer pleinement son rôle.

Cette année, elle a dû mal remplir ses dépôts. Mais, nous espérons que d’ici la fin de la campagne, la Sonacos va trouver assez de graines qui vont lui permettre de travailler toute l’année
», assure-t-il. Et de conclure : « il faut reconnaître que la compétition a été très rude cette année. Les exportateurs de graines d’arachides avaient remonté la barre très haut. Cela a été une excellente chose pour les producteurs sénégalais puisque le prix au kilo a augmenté ».


Lamine DIEDHIOU (Leral)i[

Salon de l’Agriculture de Paris: Le ministre de l’Agriculture se félicite de la qualité des produits « made in Sénégal »

Salon de l’Agriculture de Paris: Le ministre de l’Agriculture se félicite de la qualité des produits « made in Sénégal »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos