leral.net | S'informer en temps réel

Sans insertion professionnelle depuis leur retour de la Russie: Neuf ingénieurs pétroliers diplômés menacent d’aller en grève

Après avoir obtenu leur diplôme en ingénierie pétrolière en Russie, neuf ingénieurs, de retour au Sénégal, peinent à trouver une insertion professionnelle. Ils n'excluent pas d’entamer une grève de faim, si leur appel continue de tomber dans l'oreille d'un sourd.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Novembre 2021 à 09:12 | | 0 commentaire(s)|

Sans insertion professionnelle depuis leur retour de la Russie: Neuf ingénieurs pétroliers diplômés menacent d’aller en grève
Après le Bac pour certains et la Licence pour d’autres, neuf étudiants sénégalais sont partis en Russie y poursuivre leurs études en ingénierie en pétrole et gaz, par le biais de l'Etat du Sénégal qui les avait envoyés au pays de Poutine. Une fois le sésame en poche, ils ont décidé de revenir au bercail pour participer à la construction de leur pays. Seulement, leur rêve est sur le point de s'écrouler comme un château de cartes.

En effet, ils peinent à trouver une insertion, malgré leurs moult démarches envers leur ministère de tutelle dirigé par Sophie Gladima. Selon le coordonnateur des ingénieurs pétroliers diplômés de la Russie, après leurs études, ils ont décidé de rentrer au Sénégal par patriotisme, parce que c'est l'Etat du Sénégal qui a payé leurs études et leur a offert des bourses, pendant plusieurs années.

Ainsi, poursuit Ousseynou Souaré, il attend juste de l'Etat, du travail. Mais, malheureusement, depuis leur retour, ils peinent même à trouver un stage, à plus forte raison un contrat.

"Nous ne savons plus à qui nous fier. Nos multiples demandes pour rencontrer notre ministre de tutelle, à savoir celle des Energies et du Pétrole, sont restées sans suite. Nous souhaiterions juste avoir une audience pour lui faire part de nos difficultés, mais en vain. Nous avons tapé à toutes les portes, depuis notre retour’’, dit-il.

‘’Nous sommes en train de faire le tour des médias pour nous faire entendre, car nous n’en pouvons plus. Cette situation est difficile pour nous tous. Mais si rien n'est fait pour nous, pour ne pas dire qu'au cas où nous n'obtenons pas gain de cause dans cette noble lutte, nous allons entamer une grève de la faim, dans un futur proche. Nous n'excluons rien du tout", menace M. Souaré.





EnQuête


Titre de votre page Titre de votre page