leral.net | S'informer en temps réel

Secrétariat exécutif de l’Apr : Macky Sall nomme Abdoulaye Diouf Sarr patron des cadres républicains

Macky Sall a réuni hier le Secrétariat exécutif de son parti. Et le plus heureux de la rencontre, qui a duré 4 heures, est sans nul doute Abdoulaye Diouf Sarr. Le ministre de la Santé et maire de Yoff a été promu patron des cadres républicains, poste vacant depuis la démission de Thierno Alassane Sall. Un coup terrible pour Mor Ngom, qui assurait jusque-là l’intérim en tant que vice-coordonnateur. Une nomination politique aussi. En effet, c’est une forme de rééquilibrage des rôles avec le ministre Amadou Bâ, "l’homme fort" de Dakar. Macky Sall et Cie ont discuté de l’organisation de leur congrès du 1er décembre et de la situation des opérations de parrainages.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Novembre 2018 à 11:17 | | 0 commentaire(s)|

Après le temps du travail, c’est le temps des récompenses pour Abdoulaye Diouf Sarr. Responsable Apr de la commune de Yoff, dont il est le maire, il a été porté hier à la tête de la Convergence des cadres républicains (Ccr), par Macky Sall. Son adjoint, Mor Ngom, se chargeait depuis lors, de chauffer le fauteuil, en attendant un nouveau titulaire. Mais il n’a pas été titularisé.

Dans les coulisses, beaucoup de cadres indiquent que si Mor Ngom a été écarté, c’est qu’il ne fait pas le poids intellectuellement parlant. Ce choix porté sur Abdoulaye Diouf Sarr couronne son engagement sans faille et ses performances, sur le terrain politique depuis quelques années.

Son accession à la tête des cadres du parti rééquilibre aussi les rôles au niveau de Dakar, où l’actuel ministre de la Santé a toujours gagné dans son fief, là où tous les autres courbaient toujours l’échine devant Khalifa Sall. Avec cette nomination, Abdoulaye Diouf Sarr a désormais un rang supérieur à celui d’Amadou Bâ dans le parti.

Autre décision prise. Le patron du Mouvement des élèves et étudiants républicains a été également désigné. Et Macky Sall a fait confiance à Abdoulaye Diagne.






Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos