leral.net | S'informer en temps réel

Secrétariat national chargé des élections du Pds: Cheikh Dieng remplace Sada Ndiaye

Il faut croire que Me Wade ne veut laisser aucune chance au Président Macky Sall lors des prochaines présidentielles. Le secrétaire général du Parti démocratique sénégalais, après les sorties musclées de ses partisans pour demander le départ immédiat du ministre de l’Intérieur, a comblé le vide laissé par l’ancien secrétaire national chargé des élections Sada Ndiaye, pour nommer au poste, le maire libéral de la commune de Djeddah Thiaroye Kao, Dr Cheikh Dieng.


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Mars 2018 à 11:41 | | 0 commentaire(s)|

Secrétariat national chargé des élections du Pds: Cheikh Dieng remplace Sada Ndiaye
Dr Cheikh Dieng est le nouveau secrétaire national chargé des élections du Pds. L’annonce a été faite, avant-hier, lors du Comité directeur du Pds. Le maire libéral de la commune de Djeddah Thiaroye Kao a été nommé secrétaire national chargé des élections du Pds par le Président Wade. Il remplace ainsi Sada Ndiaye, qui a rejoint le Président Macky Sall. Déjà à pied d'oeuvre en ce qui concerne sa nouvelle mission, le Docteur en environnement prévient Macky Sall : «c’est le Président Wade lui même qui m’a informé de mes nouvelles fonctions, mardi dernier et c’est au cours du Comité directeur d’avant-hier que cela s’est officialisé. Je me réjouis de constater que cela a été très bien accueilli au niveau du parti. La mission tournera autour de la coordination des activités électorales, la supervision du processus électoral pour le compte du Parti démocratique sénégalais», a précisé Cheikh Dieng.


Pour lui, il s’agira d’engager un combat frontal avec le régime en place, d’abord pour exiger le retour de leur candidat Karim Meïssa Wade, dans les meilleurs délais, mais aussi imposer à Macky Sall un processus transparent pour des élections justes et honnêtes. «Nous appelons à une mobilisation de l’ensemble des démocrates pour que le processus électoral puisse être confié à une personnalité ou un collège de personnalités neutres et, indépendamment et consensuellement choisies par l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile», déclare-t-il.

«Avec un fichier piégé, une carte électorale piégée, un arbitre partisan, nous serions fous d’espérer une victoire de l’opposition»

Pour le maire de Djeddah Thiaroye Kao, Aly Ngouille Ndiaye a montré, par ses récentes déclarations, toutes ses limites de neutralité dans un processus transparent qui permettra au Sénégal d’avoir des lendemains électoraux calmes. «Pour ce qui est des soi-disant concertations, nous avons toujours dénoncé la façon de faire de Macky Sall et son régime. Même s’il a voulu nous imposer M. Seydou Nourou Ba, nous l’avons récusé au départ et nous continuons de le récuser. Donc, ce simulacre de concertation engagé par le Président Macky Sall avec ses souteneurs cachés ou affichés ne nous engage nullement. Nous continuons de réclamer des concertions crédibles», soutient Cheikh Dieng.

Déjà dans la peau du patron des élections du Pds, Dr Cheikh Dieng lance : «avec un fichier piégé, une carte électorale piégée, un arbitre partisan, nous serions fous d’espérer une victoire de l’opposition. Au-delà même des élections, nous devons nous garder de mettre le Sénégal dans une tension postélectorale. Pour la stabilité du pays, ils ont l’obligation d’organiser enfin des concertations dignes de ce nom et de toute façon, il n’est jamais trop tard pour bien faire».




Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos