leral.net | S'informer en temps réel

Séparées avec succès… à l’hôpital Le Dantec: Les sœurs siamoises de Yoff ont 15 ans

Décembre 2003 – Décembre 2018 : il y a un peu plus de 15 ans jour pour jour, les bébés Awa et Adama Ndoye, collés à leur naissance, étaient miraculeusement séparés avec succès par le Pr Mamadou Ndoye, chirurgien pédiatre et son équipe. Aujourd’hui, les deux filles siamoises ont grandi ! Elles se portent très bien comme de charmantes « disquettes», mais vivent dans une précarité totale à Yoff où elles habitent. Notre reporter Pape Ndiaye qui a eu, à l’époque, le privilège de faire le pied de grue dans l’antichambre du bloc opératoire de l’hôpital Le Dantec dans l’attente de l’aboutissement de l’opération miraculeuse, souffle avec les miraculées les bougies de cet anniversaire médical et chirurgical. Exclusif.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Décembre 2018 à 13:28 | | 0 commentaire(s)|

Séparées avec succès… à l’hôpital Le Dantec:  Les sœurs siamoises de Yoff ont 15 ans
L’une s’appelle Awa Ndoye, et l’autre Adama Ndoye. Ces deux sœurs siamoises sont aujourd’hui âgées de quinze ans.

Comme à chaque anniversaire de leur séparation chirurgicale, nous nous sommes rendus dans le village lébou de Yoff-Ndénate. Plus précisément dans la vaste concession polyfamiliale qu’elles partagent avec parents, certes, mais aussi cousins, tantes, neveux, demi-frères etc. Et dès que nous nous sommes approché d’elles et avons sorti notre appareil photo pour immortaliser ces rares moments de retrouvailles, tous les enfants du voisinage se sont joints à nos deux siamoises.

Subitement, une assemblée de tout-petits s’est formée dans la cour. Mais mystérieusement, tous les regards avaient pour cibles Adama et Awa. Elles ont certainement dû se demander, les deux sœurs, « pourquoi nous, et pas les autres » ? On aurait pu leur répondre que, dans la nuit du 26 novembre 2003, elles sont nées collées, c’est-à dire liées par le cœur et l’intestin grêle. Le phénomène s’était produit à la maternité du centre de santé Philippe Maguilène Senghor de Yoff.

Selon le Pr. Mamadou Ndoye, ancien chef du service de Pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, il s’agissait d’un type de malformation très rare qui fait que les bébés avaient peu de chances de survivre. Pour ce cas-ci, pourtant, Dieu et la science, notamment l’expertise et la dextérité du professeur Mamadou Ndoye, ont fait que les bébés siamois ont survécu !

Car dès leur naissance, les deux bébés, baptisés une semaine après Adama et Awa, avaient été évacuées au service de Néonatologie de l’hôpital Le Dantec à Dakar, dirigé à l’époque par le Pr-colonel Mamadou Ndoye, un chirurgien pédiatrique de profession et de grand talent. En compagnie de son équipe, un bilan médical complet est effectué rapidement. Lequel avait fait apparaître que les jumelles de Mme Coumba Niang, la « malheureuse » maman, étaient liées au niveau de la région ombilicosternale.

Une telle malformation nécessitait une opération urgente tandis que certains membres de la famille des Niang estimaient que, sans une évacuation dare-dare à l’étranger, c’est-à-dire chez les toubabs (les Blancs: ndlr), les deux nouveau-nés étaient condamnés à une mort certaine. C’était méconnaître le professionnalisme et la compétence de nos brillants chirurgiens et médecins. Lesquels réussissent souvent des miracles bien que dépourvus de blocs opératoires ultramodernes.

L’exploit africain du 21e siècle !

Séparées avec succès… à l’hôpital Le Dantec:  Les sœurs siamoises de Yoff ont 15 ans
Face à ce défi à l’échelle mondiale qui lui était lancé, le Pr. Ndoye avait mobilisé une équipe composée de chirurgiens, d’anesthésistes, de réanimateurs, et d’infirmiers chevronnés. L’hôpital Ariste Le Dantec retient son souffle. Le souffle d’un défi africain du 21e siècle ! Pendant ce temps dans les coulisses, votre serviteur jette des regards furtifs sur la baie vitrée du bloc opératoire. Des regards ponctués par des soupirs d’impatience. Une impatience qui a fini par une délivrance en cette matinée 03 décembre 2003 vers 6h du matin, où les nouveaux-nés ont été opérés et séparés avec succès.

Un exploit chirurgical réalisé avec beaucoup de professionnalisme dans un coin perdu du monde où des femmes sont évacuées sur des charrettes et pousse-pousse pour accoucher : Le Sénégal ! Ce jour-là, la vieille enseigne de l’« hôpital Le Dantec », presque en lambeaux, s’était invitée dans tous les foyers du monde. Ce, par la magie des plus grandes chaînes de télévision qui s’extasiaient devant cet exploit réussi par des chirurgiens africains.

Joint au lendemain du 15e anniversaire de la séparation d’Awa et Adama, Pr. Ndoye dit se souvenir comme si c’était hier de cette opération, ô combien délicate. « Ce jour-là, c’est Le Bon Dieu qui nous a assistés et guidés dans l’opération. Est venu ensuite le mérite de toute une équipe chirurgicale et médicale composée d’hommes et de femmes compétents et expérimentés », se réjouit Pr. Ndoye avant de magnifier l’expertise sénégalaise en matière de médecine.

« D’ailleurs, il y a quelques mois, une grande université de médecine au Canada avait organisé un colloque scientifique sur les différents types de malformations. Lors de ces assises, les Canadiens m’avait invité à faire un exposé sur les siamoises sénégalaises Adama et Awa. Et nombreux sont des médecins des quatre coins du monde qui étaient ce jour-là, à l’école de la médecine sénégalaise », se félicite fièrement notre brillant chirurgien.

Une occasion pour le Pr. Ndoye de lancer un appel de solidarité à l’endroit de nos siamoises dont les parents sont de condition extrêmement modeste. Pour ne pas dire plus… Et joyeux anniversaire, avec un peu de retard, aux jumelles Awa et Adama Ndoye !

Pape NDIAYE (Le Témoin Quotidien)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos