leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis : « Pourquoi Madické Niang est la botte secrète de Macky Sall »

Président du Cercle des intellectuels soufis, serigne Fallou Dieng s’en est pris à nouveau au régime de Macky Sall. Dans cet entretien, il a étalé ce qu’il appelle ‘’les termes du deal secret’’ entre le PDS et l’APR, concernant ce dialogue politique lancé avant-hier.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Novembre 2017 à 12:22 | | 0 commentaire(s)|

Serigne Fallou Dieng, président du Cercle des intellectuels soufis : « Pourquoi Madické Niang est la botte secrète de Macky Sall »
Les termes du deal secret entre le PDS et l’APR

« Le dialogue est positif mais le hold-up des législatives a ravivé les sentiments de suspicions quant à la sincérité de l’Etat et ses bonnes dispositions à mener à bien le processus électoral. Mais à ce titre, il faut souligner les jongleries politiques d’un projet de deal secret caché, entre le président Macky Sall et le Pds du président Abdoulaye Wade. Le terme du deal secret prévoit à ce que Abdoulaye Wade s’efface des pourparlers et entraîne la coalition ‘’Mankoo Wattu Senegaal’’ et une large frange de l’opposition dans une aventure politique de boycott, pour empêcher l’opposition d’avoir un candidat mais de permettre à Madické Niang de sortir du bois, pour être le candidat mouride des dernière minute.

Donc, un candidat fantoche de dernière minute pour tromper les esprits séditieux mourides en surchauffe. C’est-à-dire, les canaliser et les empêcher de tomber dans l’escarcelle de l’opposition irréductible et pour permettre à Macky Sall de rempiler facilement dès le premier tour, parce que Madické Niang, le challenger fantoche reconnaîtra sa défaite. Le cercle déplore cette instrumentalisation abusive, malsaine et peu scrupuleuse du nom de Cheikh Sidy Mokhtar à des fins politiciennes dans la perspective d’un ‘’ndiguël’’ politique binaire autour d’un pittoresque duel entre Madické Niang et Macky Sall, qui s’autoriserait d’un vaste arrière-plan socio-religieux (Touba et Tivaoune), est en train d’être concocté ».

L’agitation politique et la turbulence dans les cités religieuses

« L’agitation politique et la turbulence dans les cités religieuses n’ont pas sauvé le récit de l’autorité et de l’enracinement des masses. La faconde religieuse en stéréo (dans les forums, conférence et symposium) me semble plus articulée à créer une position politique dominante, qui soit adossée à la puissance, qu’une réelle formation islamique des masses.

On pourrait même deviner une formation de la conscience de classe pour la néo-seigneurie religieuse. Avec toute cette faconde intellectuelle, on nous propose le droit et l’opportunité du marabout à s’impliquer dans la politique comme facteur de stabilisation sociale. Ce qu’ils ignorent, c’est que le climat politique est crispé mais toujours aucun expédient, aucune panacée, pour une médiation durable des acteurs politiques qui hisserait l’autorité religieuse au-dessus de la contingence ».

Affaire Gadio

« Le cercle des intellectuels sufis s’attriste du mauvais sort qui a frappé le député et ancien chef de la diplomatie sénégalaise M. Cheikh Tidiane Gadio et appelle les Sénégalais à prier pour lui. Le cercle encourage la démarche positive du président Macky Sall pour le tirer d’affaire. »


Incendie du ‘’ Pakk Lambaye’’

«Le cercle en appelle au secours et à l’assistance de l’Etat et un vaste élan de solidarité pour les victimes et sinistrés. Toutefois, le cercle ne pourrait s’empêcher face à l’ampleur des dégâts, de s’imaginer un banditisme d’état. Et ce, pour le simple constat que le baol-baol est sous la pression à Dakar, depuis l’avènement du Président Sall. Soit on est en proie à la démolition des marchés baol-baol, par les bulldozers, soit l’incendie furtif ravale les installations baol-baol des pakk. Le ‘’pakk lambaye’’ vient d’être dévoré par les flammes après l’incendie criminel du marché Sandaga. Autre constat, après le démantèlement de l’économie à la sauvette mouride, Dakar, vient la traque financière des entreprises mourides. Moustapha Guèye MTL, Cheikh Sèye Touba et tant d’autres ont tous mis la clef sous le paillasson à cause d’harcèlements et d’astreintes financières ».




Vox populi








Hebergeur d'image