leral.net | S'informer en temps réel

Sévèrement molestée par sa copine Khady Mbaye: Nd. D. Kandji lui lacère le visage avec une lame

Pour se venger de Khady Mbaye qui l’a sévèrement corrigée à deux reprises, Ndèye Dafa Kandji lui a lacéré le visage. Cet acte lui a valu de comparaître, hier, devant la barre du tribunal d’instance de Dakar, pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 8 jours. On lui reproche aussi d’avoir prémédité son acte. "Enquête"


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Juillet 2021 à 09:38 | | 0 commentaire(s)|

Sévèrement molestée par sa copine Khady Mbaye: Nd. D. Kandji lui lacère le visage avec une lame
Il y a quelques jours, Ndèye Dafa Kandji, née en 2002 et mère d’une fillette, a appelé Khady Mbaye, âgée de 16 ans, qui se trouvait à un concert avec sa mère. Elle lui a demandé la permission de se préparer chez elle, pour aller les rejoindre. Mais, déclare la partie civile, elle lui a formellement défendu de se rendre chez elle, car il n’y avait personne.

Mais Ndèye Dafa Kandji a passé outre cette interdiction. Après s’être habillée, elle s’est tenue debout sur le lit des parents de Khady Mbaye, pour se mirer. Malheureusement pour elle, le père de la plaignante est tombé sur la scène. Il s’est fâché contre elle et l’a renvoyée de chez eux.

‘’Mon père s’en est, ensuite, pris à ma mère et à moi. Il nous a tellement insultées que j’ai voulu avoir une explication avec Ndèye. Car je lui avais bien défendu d’aller chez moi pour se changer’’, raconte Khady Mbaye.

A en croire la demoiselle, lorsqu’elle l’a interpelée sur son comportement, elle a insinué que son géniteur ne disait pas la vérité. Il s’en est suivi une violente dispute entre elles, si l’on se fie aux déclarations de la plaignante. Elle ajoute qu’elles se sont bagarrées à trois reprises.

C’est au cours de leur dernière altercation que son amie, qui avait soigneusement dissimulé une lame dans sa bouche, lui a lacéré le visage. Un pansement à côté de son œil droit corrobore ses déclarations, en plus de l’ITT de 8 jours qu’elle a versée dans le dossier.

Entendue, Ndèye Dafa Kandji a reconnu les faits et déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de blesser sa copine. ‘’Où tu avais caché la lame ?’’, lui a alors demandé le juge. La jeune fille de lui rétorquer : ‘’Dans ma poche, mais je n’ai pas l’habitude de me promener avec une lame.’’ ‘’Dans ce cas, tu avais l’intention de la blesser’’, a asséné le juge.

Entendu, le père de la partie civile a révélé avoir pris le soin de rencontrer les parents de la prévenue, pour qu’ils la sermonnent et qu’elle arrête de se bagarrer avec sa fille qu’elle provoque, à chaque fois qu’elle la croise. D’après lui, les parents de Ndèye Dafa avaient promis de recarder leur fille. Pour finir, il n’a rien réclamé à la prévenue pour le dédommagement de sa fille.

A la suite du délégué du procureur de la République qui a requis l’application de la loi pénale, Me Mamadou Guèye, avocat de la prévenue, a sollicité une application bienveillante de la loi. ‘’Ma cliente a tort, je le reconnais, mais je sollicite votre clémence. Elle a une fille qui n’est pas encore sevrée. Cette dernière pleure depuis l’incarcération de sa mère’’, a-t-il plaidé.

Il a été entendu, puisque le juge, après avoir reconnu Ndèye Dafa Kandji coupable, lui a infligé une peine de 2 mois assortie du sursis.








Enquête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page