leral.net | S'informer en temps réel

Somone : Affrontements entre partisans de Boucar Sadji et des membres de l’Ads : Le maire accusé d’avoir envoyé des nervis contre ses ex-alliés

Après la violence notée entre les partisans de Doudou Ka et de Ousmane Sonko à Ziguinchor, c’est au tour des partisans du maire de la Somone et des membres de l’Association pour le développement de Somone (Ads) de se donner en spectacle.


Rédigé par leral.net le Dimanche 17 Octobre 2021 à 10:23 | | 0 commentaire(s)|

Somone : Affrontements entre partisans de Boucar Sadji et des membres de l’Ads : Le maire accusé d’avoir envoyé des nervis contre ses ex-alliés
Ces affrontements, qui ont éclaté dans la commune de Somone entre les jeunes de l’Alliance pour le développement de Somone et les partisans du maire, ont fait trois blessés graves, qui sont hospitalisés depuis plus de deux jours à l’hôpital de Mbour.

La violence politique a refait surface hier dans le département de Mbour. Cette fois-ci, la commune de Somone a pris le relais de Ziguinchor où les partisans de Doudou Ka, responsable politique de la majorité présidentielle, s’étaient frottés à ceux du leader de Pastef, Ousmane Sonko.

En effet, des membres de l’Alliance pour le développement de Somone avaient organisé une Assemblée générale pour trouver un candidat qui devra faire face au maire de cette commune le 23 janvier prochain lors des élections locales.

Mais au moment où ces derniers étaient dans la salle tranquillement en train de se pencher sur cette question, ils ont reçu la visite de gens armés qui se sont attaqués à eux. Il s’en est suivi une grosse bagarre entre les deux camps.
Pire, ces gros bras ont déchiré les documents de cette association. Ainsi, trois personnes seront grièvement blessées lors de ces affrontements et plusieurs chaises cassées.

Après cette bagarre, l’Association pour le développement de Somone a accusé Boucar Sadji, le maire de la Somone, d’avoir envoyé des nervis pour gâcher leur Assemblée générale et s’emparer des documents de la structure.

C’est pourquoi les membres de l’Ads ont commis un huissier pour constater les dégâts. Ils vont porter plainte contre l’édile de cette commune qui, pourtant, a été investi par cette association pour gagner les élections de 2012. Au fil du temps, l’Ads n’a pas cautionné la façon de faire du maire. C‘est pourquoi elle veut investir un autre candidat pour les Locales du 23 janvier 2022. Une tâche qui ne sera pas facile au vu de la violence qui s’est déjà invitée dans la sphère politique de cette jeune commune.
Interpellé sur ces affrontements et sur les accusations de cette association, Boucar Sadji, le maire de la Somone, a invité ses ex-alliés à sortir les preuves de leurs allégations.
Le Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page